Almaran'daëlin

Almaran'daëlin est un monde peuplé d'innombrables créatures. Des elfes, des vampires, des humains, des sirènes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un coin paisible [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Knowledge
Prophète
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 16/06/2008
Localisation : Là où tu as besoin de réponses

MessageSujet: Un coin paisible [Terminé]   Sam 21 Juin - 0:14

Après sa longue marche, le vieil elfe arriva en Kervael. La prophétie voulait que la descendante d'Aldan se retrouve en des terres inconnues pour elle, précisément en ce jour et cette heure.
Pour des néophytes, retrouver une personne à un endroit ou elle n'avait absolument pas l'habitude d'être relevait du hasard le plus complet.

*Ces païens ne comprendront décidemment jamais les voix du destin ... * soupira mentalement le prophète
Il faisait nuit, et les astres brillaient haut dans le ciel, faisant danser leurs reflets sur la surface ondulante de l'eau.
La clairière était baignée d'un léger brouillard, ajoutant une touche de mystère à cet endroit magnifique.
Il vint s'asseoir sur un rocher, s'emmitouflant dans sa cape de laine noire, comme à son habitude.
L'Elfe songea que c'était une nuit propice pour apercevoir des lutins et des fées, aussi scruta t'il attentivement le sol. Il lui semblait entendre des petits bruits de pas étouffés, quelque clochettes ... mais les habitants de ces lieux savaient être discrets quand ils le voulaient ... surtout pour se jouer des passants qui traversaient leurs terres.
Mais les lilliputiens avaient senti l'aura de sagesse émanant du prophète et ne lui jouaient aucun tour, se contentant d'évoluer autour de lui.
Il regarda les deux lunes, cherchant à évaluer le lent défilement du temps … elle ne devrait plus tarder désormais …
Revenir en haut Aller en bas
Nahala
Jhaelryna
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2008
Localisation : Tu veux savoir?... ça fera trente pièces d'or!

MessageSujet: Re: Un coin paisible [Terminé]   Sam 21 Juin - 1:22

Nahala marchait tranquillement dans l'obscurité, écartant les branches sur son passage. Elle avançait timidement dans les profondeurs de la nuit, cherchant son chemin parmi les arbres. Somptueux et majestueux, ils devaient dater d'au moins mille ans, pointant leurs branches vers les lunes, on avait l'impression qu'une multitudes de bras tentaient de décrocher les deux astres du ciel.
Nahala regarda furtivement derrière elle, et ne vit que le brouillard qui l'entourait tel un fantôme. Elle devait être loin du campement à présent, elle ne distinguait plus le feu et n'entendait même plus les voix étouffés des hommes. Elle était seule avec la nuit. Elle se mit alors à frissonner, ce lieu lui devient tout à coup hostile. Elle regarda frénétiquement dans tous les sens et accéléra le pas. Tout d'un coup, elle crut entendre un craquement derrière elle et dû se mordre la langue pour ne pas se mettre à crier. La terreur se glissa en elle, s'installa dans tous son corps et lui ordonna courir à toute vitesse. Son cœur battant à toute allure, elle entreprit une course folle pour échapper à cet ennemi invisible. Les branches basses lui griffaient le visage et elle manqua à plusieurs reprise de s'étaler par terre.

C'est alors qu'elle déboula à toute vitesse dans une clairière où s'écoulait une petite cascade. Interloqué de par ce lieu, elle s'arrêta. A bout de souffle, la jeune fille regarda avec étonnement ce nouveau environnement. C'est alors qu'elle le vit. Lui. Celui qui allait faire basculer son destin.
Assis sur une pierre, calme et immobile, on aurait dit qu'il était là depuis une éternité et qu'il n'attendait qu'elle pour s'éveiller. Emmitouflé dans une cape noir, elle ne le vit pas tout de suite. Elle ne distingua que sa silhouette rabougrie, découpé dans la nuit. Elle resta en retrait d'abord, intrigué par cette apparition, puis elle s'approcha lentement.

Bizarrement elle n'avait pas peur de cette personne. Maintenant qu'elle était plus proche elle pouvait apercevoir son visage. C'était un vieillard au visage creusé par le temps, encadré par une chevelure blanche, il avait des mains noueuses qui serraient un bâton où était gravé d'étranges symboles. Il suintait la sagesse. Autour de lui, tout était calme, comme pour respecter cet être exceptionnel. Nahala hésita longuement à prendre la parole de peur de briser cet instant de sérénité.

- "Excuser moi... mais... qui êtes-vous? Et heuuu.. que faîtes vous ici?"

Elle qui était habituellement une bavarde inconditionnelle osait à peine respirer.

_________________

"L'Avidité surpasse la Tyrannie et la Mort!"
Revenir en haut Aller en bas
http://almaran-daelin.forum-actif.net/index.htm
Knowledge
Prophète
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 16/06/2008
Localisation : Là où tu as besoin de réponses

MessageSujet: Re: Un coin paisible [Terminé]   Dim 22 Juin - 23:21

Alors qu'il était perdu dans la contemplation du ciel, des craquements et des bruits sourds se firent entendre dans la forêt. Visiblement quelqu'un courait droit devant lui, sans se soucier des obstacles sur son chemin ...
* La voila ... *
La jeune femme déboula comme une furie dans la clairière, puis stoppa, considérant avec une curiosité visible ce nouveau lieu. Ses yeux brillaient, examinant les moindres détails avec attention ...
C'est alors qu'elle aperçut le prophète.
Ses yeux devinrent ronds, et elle le scruta attentivement, sans gène aucune.
Ce n'est qu'au moment ou elle prit la parole qu'elle fut un peu plus timide :


- "Excuser moi... mais... qui êtes-vous? Et heuuu... que faîtes vous ici?"

Elle gardait quand même un aplomb naturel, ne pouvant s'empêcher de parler au risque d'être insolente ...
* tout le portrait de son ancêtre ... *
Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l’elfe, la nouvelle venue lui rappelait décidément trop une certaine femme …

Il redevint sérieux, plantant ses pupilles blanches dans celle violettes de la jeune femme.
Le prophète agita le bout de son bâton, faisant apparaître des flammes qui s’assemblaient en un cercle autour des deux protagonistes.
Elle ne bougea pas, se contentant de le fixer dans les yeux.
* Courageuse en plus …*

Nahala …
à ces mots la stupéfaction s’exprima sur son visage
Le prophète prit une respiration sifflante, puis continua son récit.
Il parlait d’une voix lente, grave, faisant résonner les mots, leur faisant conter l’histoire …
Dans les flammes dansantes apparaissaient les images d’un autre temps … elle voyait, contemplant l’immensité du passé, les guerres qui avaient détruit le monde ou elle vivait …
Revenir en haut Aller en bas
Nahala
Jhaelryna
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2008
Localisation : Tu veux savoir?... ça fera trente pièces d'or!

MessageSujet: Re: Un coin paisible [Terminé]   Lun 23 Juin - 2:25

Interloqué, elle entendit son nom prononcé par les lèvres du vieil homme. Comment la connaissait-il? Qui était-il? Que faisait-il ici? Des centaines de questions s'entrechoquaient entres elles mais aucune réponse ne venait. Le vieux sage fit alors un signe dans les airs grâce à son bâton et forma un cercle de feu. Cela eu pour effet d'arrêter instantanément l'arrivée incessantes de questions dans le cerveau de Nahala, et bizarrement toute son attention se concentra sur le feu devant elle.
Elle s'approcha des flammes et scruta le brasier devant elle. C'est alors qu'elle y perçu des formes étranges. Elle avait l'impression que les flammes se mouvaient pour former des êtres. Hypnotisé par cet étrange spectacle elle se rapprocha encore plus de la source de chaleur, elle sentait presque le feu venir lui lécher le visage. Les yeux enfouis dans les bouillonnements étrange elle avait oublié tout ce qui se passait autour d'elle. Le sage assis sur son rocher, son père au campement qui attendait le bois mort qu'elle était partit ramassé, la cargaison qu'elle devait apporter à l'école de magie. Tout ce là était partit à mille lieux de là.

Soudain elle sentit ses pieds quitter la surface du sol, et bascula dans un hurlement de terreur. La chaleur omniprésente lui mordait la peau, elle ferma les yeux et pria pour ne pas mourir carbonisé. Au bout de quelque secondes voyant qu'il ne se passait rien, elle rouvrit les yeux.
Le spectacle qui s'offrait à elle était encore plus hallucinant que le précédant. Elle était au plein milieu d'un champs de bataille. Le fracas des armes étaient incessant, autour d'elle des centaines d'hommes et de femmes se combattaient. Certain avait de simple bâton, d'autre des fourches, tandis que certain plus expérimentés était armés d'épées ou de haches. En fait, elle remarqua qu'un camp était très bien équipé avec de belle armures et de vaillants combattant rompu aux combats, tandis que l'autre était composé d'homme et de femmes, plein de rage, souvent des paysans qui n'avait jamais tuer personne à part des poules où des renards.

Nahala réalisa soudain qu'elle était complètement à découvert mais que bizarrement personne ne faisait attention à elle. Et un autre détail étrange, elle semblait légèrement léviter au dessus du sol, comme si elle était une simple spectatrice face à ces évènement. Elle pouvait voguait au bon lui semblait sans que personne ne lui prête la moindre attention. Elle était libre de tout mouvement. Elle partit à la découverte de ce sanglant évènement. Evitant les scènes les plus violentes, elle s'approcha rapidement du cœur de la bataille. Le combat au centre de cette mêlée opposait un homme assez jeune vêtu d'une magnifique armure noire, bizarrement ça tête lui rappelait quelqu'un qu'elle avait déjà eu l'occasion de rencontrer... Son ennemi était une jeune femme, pleine de rage et qui avait la même couleur de peau qu'elle. Pourtant elle pensait qu'elle était la seule au monde à avoir cette couleur, et puis cette femme... elle avait l'impression qu'elle lui ressemblait... ces traits... c'était les même... Et puis... C'était Eldrakyn! Ça y est elle venait de se souvenir! L'homme devant elle ressemblait comme deux gouttes d'eau à lui! Etait-ce un rêve prémonitoire? Allait-elle devoir se battre contre lui?

A ce moment même, elle entendit la voix grave du vieil homme lui conter une histoire bien étrange. Celle de trois frères qui vivaient en paix, celle de l'arrivée d'une femme qui enveloppa le monde dans une phase de chaos. Pour illustrer ces propos, la scène se brouilla pour laisser place à trois hommes se disputant et au centre, une femme qui avait la même couleur de peau que Nahala. Puis l'image se métamorphosa encore et encore au fils du récit du prophète. Il lui retraça le monde et son histoire.

Puis, quand il eut fini son récit, Nahala se sentit aspirer vers l'extérieur comme par un aimant invisible. Tous ses membres semblait voulait s'extirper d'une masse invisible et en une minute elle se retrouva devant la cascade, éjecter de feu. Le vieillard était toujours à la même place, sur son rocher la fixant de ses yeux blancs. Nahala le regarda les yeux écarquillé, elle venait de vivre une bien étrange expérience. Toutes les images qu'elle venait de voir s'embrouillaient dans sa tête, se mélangeant avec de vieux souvenirs qui resurgissait de sa mémoire endormis. Elle se mit à se rappeler d'une femme, qu'elle supposa être sa mère, qui ne jurait que par la vengeance d'un homme du nom de Zann et de ces descendant. Elle se mit à se remémorer son village, ce lieux que l'on appelait la base des rebelles. Elle compris tout un coup toute son histoire. Et toute sa conscience s'ébranla. Elle n'y croyait pas.

- "Alors c'est moi qui doit aller sur le trône c'est ça? Je suis là descendante d'Aldan? Et Eldrakyn, quel rôle joue t-il dans tous cela? Et qui était les deux personnes qui ce combattaient au début? C'était ma mère? Que doit je faire pour accéder au trône? Si j'y arrive je sauverais le Royaume et le peuple? Et comment savez vous tout cela? Et qui êtes vous?"

Un flot incessant de question venait en elle. Son cerveau n'arrivait même plus à suivre. Au bout d'un moment elle dû s'arrêter de parler à bout de souffle. Elle réalisa alors qu'elle ne savait même pas quelle heure il était et combien de temps elle était resté dans cette espèce de transe. Son père devait s'inquiéter qu'elle ne rentre pas. Mais elle balaya toutes ces questions en une seconde. Tous ces petits problèmes lui paraissaient dérisoires à côté de son destin qui se mettait en marche.

Le IVème âge venait de commencer.

_________________

"L'Avidité surpasse la Tyrannie et la Mort!"
Revenir en haut Aller en bas
http://almaran-daelin.forum-actif.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un coin paisible [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un coin paisible [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bon coin
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Colline de coin de table

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Almaran'daëlin :: Kervael :: La Cascade-
Sauter vers: