Almaran'daëlin

Almaran'daëlin est un monde peuplé d'innombrables créatures. Des elfes, des vampires, des humains, des sirènes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Carmine de Torneirie
Elfe de Sang
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Lun 27 Oct - 21:54

Holà manants!!
Cette fiche n'est qu'une ébauche, un projet...est terminée
Vous êtes sommés de n'y point poster, ou vous aurez affaire à mes gens! (Nan, mais c'est pour rire, hein...)
Gardez vous bien de me défier...(Sinon... Niark niark...)

*Nom de Famille:
De Torneirie

*Prénom:
Carmine, surnommée "La Rouge". Cela tout simplement en référence aux couleurs de sa chevelure, de ses vêtements, du sang qu'elle fait couler et de son regard... Des yeux verts lançant des éclairs rouge flamboyants, promesses de mort.

*Sexe:
Féminin bien entendu...

*Âge:
31 ans environ. Elle a le physique qui correspond à son age. Pas pour longtemps pourtant, car à partir de ses 30 ans, sa croissance s'est ralentie. Elle restera ainsi durant de longues années avant son age ne commence à transfigurer son visage.

*Race:
Elfe de sang. Cette race d'elfes demeure, en grande partie, quelque part dans le Domaine sauvage. Hormis quelques couards, il se sont battus aux côtés de Zann, qu'ils idolâtraient de son vivant, et que certains idolâtrent toujours.
Ils se sont souvent vantés d'appartenir à la lignée de leu Dieu vivant, mais peu ont pu le prouver...

Les elfes de sang ont acquis ce nom au cours des multiples batailles auquelles ils ont participé. Des combattants émérites, mais assoiffés de gloire, de richesses et de sang. C'est une définition qui convient assez bien.

La force de leurs bras et la hargne de leur cœur ne sont pas leurs seules caractéristiques. Ils sont dotés d'une durée de vie qui dépasse de loin celle d'un humain, considérés on ne sait pourquoi comme une référence. Leur espérance de vie s'élève en effet à deux, voire trois centaines d'années. Ne faisant que peu d'enfants comme leur dictent leurs coutumes, leur nombre est relativement moyen. Tous guerriers, hommes comme femmes, ils sont tout de même capables de rassembler en moins d'une journée une armée qui ferait frémir le plus endurcis des stratèges.

Ils sont redoutables de par leur capacité à maîtriser le feu. Bien sur, c'est un don variable selon les individus. Quelques uns ne le possèdent même pas du tout. D'autres en revanche se révèlent des virtuoses et sont capables de véritables prouesses enflammées. Ce don a néanmoins une limite de taille: Ils sont incapables de "fabriquer" du feu. Ils ne peuvent s'en servir que si une flamme se trouve à proximité.

Leur apparence physique ne diffère guère de celle des humains. Ils sont de taille normale, n'ont pas d'oreilles foncièrement longues et pointues, comme ces stupides elfes moyens, ne sont ni très musclés ni trop faibles... Il est donc difficile de les distinguer dans une foule... Hormis par un détail, potentiellement bon à savoir: Des canines agréablement longues et acérées, suffisamment pour causer des dommages irrémédiables dans le cou d'une victime... Cela vous rappelle quelque chose? Vous avez raison. Les elfes de Sang sont liés depuis des générations aux vampires.

*Désirs, ambitions:
On peut dire sans craindre de se tromper que Carmine de Torneirie est ambitieuse. Sans doute vous demandez vous pourquoi... Attendez donc de lire la suite.
Elle ne recherche pas le pouvoir. Sa liberté est bien trop importante pour qu'elle la sacrifie en s'installant sur un trône En restant clouée dans un palais, certes beau et fastueux, mais aux portes fermées. En s'attachant à des obligations envers un peuple dont elle n'a que faire. Non, Carmine ne veut pas de tout cela.
La fortune? Pourquoi pas. Ce n'est pas son but principal, mais si elle peut avoir assez d'argent pour s'offrir tout ce dont elle a envie, elle ne dira pas non... Cependant, elle ne la recherche pas.
La gloire? Oh, la gloire... bien sûr, c'est un rêve d'enfant... Elle ne rêve pas d'être portée en triomphe, elle ne rêve pas d'acclamations... Non, ce qu'elle veut, c'est que son nom inspire la crainte, qu'il soit chuchoté avec effroi... Qu'on recule quand elle passe, que l'on plie sous son regard.
Mais encore une fois, ce n'est pas son but principal. Non, Carmine de Torneirie à d'autres ambitions...
Dont celle, tout bonnement, de faire revivre Le Seigneur des Domaines Sauvages, Zann en personne! On lui en a tant parlé... On l'a tant adulé, sous le regard admiratif de la petite fille au regard rougeoyant... Zann, ce grand seigneur, ce héros! Injustement exilé, banni, par Aldan, son frère cent fois maudit, ce misérable qui jamais n'aurait du régner! C'est sous ce jour que l'on contait, et que l'on conte toujours, la grande histoire de la guerre des trois frères... C'est cette vérité que Carmine de Torneirie croit. Mieux, dont elle est persuadée. Au fil des années de son enfance, l'histoire lui a pénétré l'esprit, et l'a imprégnée de son parfum d'aventure, de mystère et... de vengeance. Les personnages ont prit vie dans son imagination juvénile, et depuis ne l'ont plus quitté. Lors de ses combats, Zann était avec elle, l'accompagnant dans le moindre de ses gestes. C'est en vérité pour lui qu'elle se bat. Pour lui qu'elle vit, tout simplement. Sa grande ambition est donc de le voir revenir en chair et en os, non plus en pensée... De pouvoir lui parler, de le voir commander, reprendre ses droits sur cette terre qui lui a été ravie. Nul autre que lui n'aurait du être roi. Depuis qu'elle a l'âge d'être indépendante, elle recherche un moyen de ressusciter Zann. Elle cherche avec passion, presque avec amour, se servant de la magie comme de ses armes et de son corps.

*Pouvoirs:
Carmine est une Elfe de Sang. Elle possède donc les caractéristiques de sa race. A savoir une durée de vie conséquente, et une relative maîtrise des flammes. Pour cette aptitude, Carmine se révèle une Ardente moyenne. Elle est capable de manipulations faciles, sait faire danser les flammes sur son corps, en volutes hypnotiques, mais est incapable de déplacer un brasier énorme, de le projeter sur ses ennemis comme le font les Guerriers Ardents de son peuple. Incapable également d'accueillir en elle la force d'un incendie, ou de la détourner. Petite, elle a profondément jalousé un de ses amis qui parvenait presque à accomplir ces prodiges. Il était maintenant Guerrier Ardent, et ne se souciait plus d'elle. La gloire l'avait remplacée. Mais peu importait à Carmine la Rouge le sort de cet homme. Elle avait depuis longtemps renoncé à la puissance des flammes et au prétendu plaisir que provoquait la possession de l'incandescente entité.
Elle avait préféré se tourner vers une autre forme de puissance: la Magie. La Magie pure, comme elle aimait l'appeler. Au cours d'un interminable apprentissage, elle avait réussi à sentir, à capter les forces magiques qui passaient autour d'elle. Puis à rompre les défenses naturelles de son corps, qui repoussaient automatiquement les flux de puissance. Pour les laisser entrer dans son corps, se loger dans chaque partie de son être. L'exercice était dangereux, car les vagues de Magie étaient sauvages, et pouvaient sans problèmes fracasser le corps qui les enfermaient, ou anéantir l'esprit qui voulait les commander. Des années de préparation permettaient de contrôler cette puissance destructrice. Carmine, élève assidue, réussissait non seulement à s'emplir de Magie pure, mais également à maîtriser les entrées en sorties, à transformer les flux d'énergie brute en sorts dévastateurs. Elle pouvait à sa guise stocker ces flux en elle, les libérer, les retenir... Les transformer, ou les transmettre à un autre, qu'il soit Arbre, Pierre ou Homme.

*Armes:
Les armes de Carmine sont nombreuses, et... variées. Elle possède premièrement une arme on ne peut plus concrète, un argument convaincant.. Son sabre. Qu'elle manie, comme tous ceux de sa race, avec élégance et efficacité. Elle a appris à s'en servir dés ses premiers pas, et n'a vraiment plus grand chose à apprendre dans le maniement d'une lame. La sienne est fine, solide, tranchante... Légèrement courbée au bout. Le pommeau est d'une forme simple, mais décoré avec soin de multiples gravures dont le sens se perd dans les tréfonds de la mémoire. Il est teinté de rouge. Couleur originelle, ou témoin des batailles? Allez donc demander à Carmine... Vous avez de bonnes chances de la trouver avec, elle ne s'en sépare que lorsqu'elle y est obligée. Et dans ce cas, elle ne se trouve pas totalement démunie non plus...

La lueur rougeoyante de son regard, acérée et inquiétante, décourage aisément celui qui s'approche trop près de la vénéneuse jeune femme. Bien sur, cela n'a aucun effet néfaste. Pour les dégâts conséquents, Carmine possède une tout autre ressource... La Magie permet de faire, ou défaire, de grandes choses. En utilisant les courants d'énergie qu'elle apprivoise, ôter la vie n'est qu'un jeu d'enfant. Soumettre à sa volonté tel ou tel individu demande plus de concentration, mais ça n'est pas un problème pour Carmine.

*Description physique:
Une silhouette élancée, fine et agile. Une ombre rouge sur votre chemin. Carmine la rouge mérite bien son surnom. Son visage d'opale est dissimulé sous une crinière de cheveux flamboyants, d'un rouge profond. Cette chevelure, la plupart du temps emmêlée et désordonnée, lui descend jusqu'au milieu du dos. Le visage qu'elle encadre est d'une beauté venimeuse. Sa peau blanche contraste avec le pourpre de ses cheveux. Légèrement en amande, les yeux de Carmine sont d'un vert assez vif, estompé par une étincelle rougeâtre, un éclat malsain qui joue dans la pupille. Ce regard perce aisément les défenses d'un être ordinaire, comme fouillant au plus profond de son esprit. Le nez fin et droit, la bouche petite mais charnue de l' Elfe de Sang lui confèrent une beauté certaine. Les paumettes hautes et les joues un peu creusée durcissent le visage, et contribuent à donner une impression d'inaccessibilité à Carmine. De plus, elle arbore en permanence une expression hautaine, méprisante qui laisse supposer qu'elle n'est pas une femme que l'on approche avec insouciance. Ses yeux grands ouverts et cerclés de rouge lui donnent une apparence de folle, qu'elle est, de possédée par une obsession.
Elle est toujours habillée de pourpre, de rouge ou de carmin. Dans une foule, on la remarque aisément. D'autant que ses vêtements ne sont pas des plus banals... Excentriques dans les couleurs et les motifs, mais malgré tout simples dans leur forme. Sauf bien sur lors de cérémonies, où l' Elfe arrive parée de tissus extravagants, rouge sang comme à son habitude. Des motifs en spirale, hypnotiques, sont imprimés en rouge plus foncés sur les tissus. Les bordures des manches, le col et le bas des robes sont cousus d'argent, d'or et de noir. Impossible alors de ne pas la remarquer.
Au contraire de cette complexité, les champs de bataille lui font enfiler une armure conçue spécialement pour elle, rouge et noire, solide et simple. Simple, mis à part la couleur. Ainsi vêtue de la couleur de sa chevelure, Carmine sème la terreur parmi ses ennemis.
Bien sûr, cela n'est pas dû uniquement à une apparence qui la détache des autres. Sa réputation, elle l'a cueillie au fil du sabre, avec un talent de virtuose. Ses réflexes ont étés acquis dés le moment où elle a su tenir une arme. Peu d'adversaires sont à sa taille, lorsqu'il s'agit de se battre. Fine et insaisissable, elle compense son manque de force physique par une agilité hors du commun. Elle saute, tourne et se déplace avec une vivacité qui a fatalement surpris nombre d'adversaires, que ce soit en combat singulier ou en pleine bataille. Ses jambes légères la portent si bien que lorsqu'elle se bat, à force de sauter, virevolter, elle donne l'impression de voler.





Dernière édition par Carmine de Torneirie le Sam 17 Jan - 13:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Carmine de Torneirie
Elfe de Sang
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Mar 6 Jan - 20:00

Cornegidouille! Cette satanée description morale ne veut pas se mettre à la suite... alors punie! Exilée!


*Description morale:
Décrire la personnalité de Carmine de Torneirie. Tâche ardue. Les mots qui la décriraient le mieux sont sûrement ceux ci: Folle, premièrement. Passionnée, ensuite, presque possédée. Sadique, par moments. Souvent, même. Mais les mots seuls, lancés au hasard, ne suffisent pas à rendre compte du caractère complexe de Carmine. Non, pour comprendre, pour expliquer, il faut assembler ces mots. Faire des phrases. Ces phrases les voici.

L'esprit de l' Elfe Rouge est tortueux. Il s'étire, s'affine, se tortille pour passer par tous les interstices possibles, pour réagir à toutes les solutions imaginables. Mais ce faisant, il se perd parfois... Il arrive qu'il prenne trop de portes à la fois, et que Carmine ne sache plus laquelle emprunter. Alors on peut la qualifier de folle. Pour cette raison, elle est surprenante. Imprévisible. Elle peut se montrer dure, cassante et froide, et l'instant d'après déborder de chaleur et de tendresse. La magie qu'elle véhicule à travers son corps n'y est pas indifférente. Carmine le sait. Mais elle a accepté de sacrifier une part de sa raison pour s'adonner à son pouvoir, durement acquis. En effet, son apprentissage a été très long. Très difficile, astreignant. Pourtant, Carmine a tenu. Elle s'est accrochée, elle a continué. Tenace, elle n'a pas voulu lacher ce qu'elle considérait comme sa voie, avant de maîtriser totalement son art. Aussi bien que son sabre, ce qui n'est pas peu dire.

L'entêtement, la ténacité qu'elle a montré en apprenant la magie, elle le possède aussi sur un champ de bataille. N'acceptant que très mal la défaite, orgueilleuse, elle s'acharne sur ses adversaires avec passion. Oui, la passion du sang! L'obsession du meurtre, l'amour de la mort, du frisson de plaisir et d'excitation qui la prend sur les champs de bataille! Aucune pitié de retient son bras. Aucune peur ne freine son instinct meurtrier. Non, car l'ivresse de la bataille la soutient, la mène en avant... Cet état si particulier qui vous empêche de fuir sans vous retourner... Carmine le laisse venir à elle comme une personne, un esprit profondément aimé.

Car en dépit de son sadisme, de sa froideur, Carmine aime passionnément. Avec tant de passion parfois qu'on la croit possédée. Qu'elle aime un lieu ou une arme, un Dieu ou un homme, sa passion est intense, presque palpable dans sa voix et son regard. C'est un amour violent, tout comme Carmine elle même, d'ailleurs. Imprévisible, Carmine peut mettre fin brusquement à un amour si profond qu'il en semblait infini. Et sans aucun regret, d'ailleurs. Elle passe à autre chose, tourne la page avec l'indifférence d'une pierre. Pour se trouver une autre passion, ou rien. Car elle aime également la solitude, même sans la rechercher.

Mais il ya une chose qu'elle ne cessera jamais d'aimer. Un chose, une créature, un homme ou une idée, on ne sait pas vraiment quels qualificatifs employer... Car il s'agit du seigneur des Domaines sauvages. Il s'agit de Zann en personne. Si Carmine change de passion au gré de son humeur, il est également vrai que cet amour là ne faiblira jamais. C'est sa raison de vivre, sa raison de se battre. C'est ce qui anime les battements de son coeur, c'est ce qui l'accompagne en permanence. Carmine rêve de faire revenir sur les quatres contrées cet homme magnifique, qu'elle aime plus que n'importe quoi au monde. Qu'il soit mort n'y change rien. Elle est persuadée qu'il existe un moyen de le faire revenir, de voir enfin la prestance, la puissance, la beauté qu'on lui a tant vanté. Aimer un mort ne lui pose aucun problème, puisqu'il vit dans son esprit. Elle ne considère absolument pas ça comme de la folie, et se sentira offensée si quiconque le prétend. Et celui qui l'a provoquée ferait bien de partir à l'autre bout du monde s'il ne veut pas finir déchiré en lambeaux. De même, quiconque calomnie le nom de Zann devra subir les foudres de l'Elfe Rouge, et n'en sortira certainement pas vivant, comme celui qui osera prétendre être supérieur à lui. Au yeux de Carmine, personne sans exception n'arrive à la cheville de ce grand seigneur.

Ainsi hait elle Eldrakyn. Oh comme elle le méprise! Comme elle tremble de rage, lorsque qu'elle entend dire qu'il est digne du trône! Comme elle frémit d'indignation lorsqu'elle l'imagine remplacer cet être surpuissant qu'a été Zann! Bien qu'également contre les partisants d'Aldan, jamais oh grand jamais elle n'aiderait ce batard, cet être insignifiant, soit disant descendant du seigneur des Domaines Sauvages.


*Famille:
Carmine est issue d'une de ces familles de nobles considérant Zann comme un dieu unique vivant sur terre. Ses parents, Noal et Eléonore de Torneirie, connaissaient l'histoire de ce grand seigneur jusque dans ses moindres détails. Ils la racontaient fréquemment à Carmine, l'enfant.
Eléonore était une femme animée d'une ténacité rare. Elle accomplissait toujours ce qu'elle avait entreprit, et refusait de renoncer, quels que soient les dangers encourus. Elle était aussi d'une profonde tendresse, donnant d'elle à tous ceux qu'elle aimait. Elle aimait énormément sa fille, et Carmine l'adorait de même en retour.

Il n'en était pas de même pour son père, Noal de Torneirie. C'était un homme d'une beauté éblouissante, même en vieillissant. Mais c'était également un homme dur, inflexible. Lui adorait les armes, les aimait plus que tout à l'exception de sa femme. Dans son cœur, Carmine n'occupait qu'une place réduite. Il se souciait plus de ses collections d'armes et de batailles remportées que de sa fille unique. Malgré cela, il était tout de même capable de se montrer agréable. Mais sans tendresse. Carmine avait peur de lui. Elle redoutait ses entrevues avec son père.





Prenez patience, la fiche verra un jour son aboutissement...
Et s'il vous plait, attendez que ça soit fini avant de poster...
je voudrais mettre l' Histoire à la suite^^
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Carmine de Torneirie
Elfe de Sang
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Sam 17 Jan - 1:02

L'histoire non plus ne voulait pas rester sur le post du dessus... je suis désolée XD

*Histoire:
Dans la chambre éclairée par quelques bougies régnait une chaleur suffocante. L'atmosphère était moite de tension et de souffrance. Dame Eleonore de Torneirie mettait au monde son premier enfant. Noal, relégué dans une pièce voisine, s'efforçait de paraître plus détendu qu'il ne l'était. Lorsqu'un hurlement retentit dans la chambre, il se raidit si fort que ses tendons blanchirent la peau de ses mains, puis son expression se mua en soulagement lorsqu'une seconde plus tard il entendit un autre cri, cette fois celui, reconnaissable entre mille, d'un nourrisson qui vient de naître. Il se rua dans la chambre de son épouse, ne pouvant se retenir plus longtemps. Eléonore, épuisée, tenait sur son sein un magnifique bébé au duvet roux. Elle regarda son mari, les traits tirés par la souffrance endurée, puis entrouvrit les lèvres et prononça:

-Voici ta fille, Noal...

Sur ce, elle s'endormit. Carmine de Torneirie était née. Ce nom lui fut donné en raison de la couleur de ses cheveux, et également de la paillette écarlate de son regard.

Le premier mot que Carmine prononça après "maman" fut "Épée". Plus ou moins articulé, mais nettement compréhensible. Epé, Epé!! Son père en fut ravi. A partir de ce moment, il fut persuadé que cette gamine était une future combattante, et il n'en démordit pas de toute sa vie.

Dés que Carmine fut en age de comprendre ce qu'on lui disait, ses parents lui racontèrent des histoires. Et plus précisément une, qu'ils connaissaient tous deux par cœur. L'histoire de Zann, bien sûr! Narrée comme un conte, romancée au possible, mais toujours celle de Zann, avec de nombreuses variantes. Mais toutes disaient la même chose. Zann était un héros, le plus grand des seigneurs, et il ne méritait pas ce qui lui était arrivé. Pour Noal et sa femme, l'histoire était inversée. Aldan avait vaincu Zann par la ruse, car il était jaloux de sa beauté et de sa prestance, et craignait qu'il n'emporte Syl avec lui. Il avait rusé, perfide, pour reléguer Zann derrière les montagnes. Et toujours, c'était Aldan, le méchant, qui faisait trembler les petites filles, plus de dégout et de mépris que de peur, d'ailleurs. C'était en tous cas ce que Carmine ressentait quand elle entendait son nom. Mais peut être était-ce un peu spécial... Il faut préciser que Carmine aimait bien plus les personnages dangereux, dont l'odeur de mystère la faisait rêver. C'est ainsi qu'elle commença à entendre parler de Zann. C'est ainsi qu'elle commença à l'aimer, comme on aime un héros de roman. C'est ainsi qu'elle résolu de le tirer des griffes de la mort, afin de le ramener à elle.

Entre temps, elle alla à l'école, apprendre avec les autres Elfes de Sang l'écriture et la lecture, mais aussi la maîtrise des flammes. A cet exercice, Carmine se révéla une élève médiocre. Elle parvenait à déplacer la flamme d'une bougie, à l'amplifier, à la réduire... Elle pouvait tracer des lignes incandescentes dans le sol, raviver des braises, et plus tard, danser avec des flammèches, telle une ensorceleuse, mais jamais elle ne parvint à rivaliser avec son ami Saven. Lui, meilleur élément de la classe, provoquait des incendies qu'il maîtrisait parfaitement. Il maintenait en l'air une boule de feu énorme, fascinant les personnes alentour. Carmine n'en était pas jalouse, juste admirative. Mais Saven, lui, s'en vantait et ne perdait pas une occasion de rappeler qu'il était le meilleur. Il méprisait ceux qui ne parvenaient pas à accomplir ce qu'il faisait lui même, et souhaitait ne s'entourer que d'une élite dans ce domaine. C'est ainsi qu'il oublia Carmine. Elle, l'aimait autant qu'il se pouvait. C'était son premier ami, et le seul vrai. Aussi sa fureur fut à la hauteur de son amour.

Il l'avait méprisée? Il l'avait rejetée? Il en paierait les conséquences. Carmine, usant d'un mot de haine, attira Saven hors de chez lui. Ses parents étaient sortis, il était seul dans sa maison. Carmine attendit qu'il lui tourne le dos, puis lui sauta dessus, l'immobilisant momentanément de son poids. Là, elle lui cracha sa haine au visage, paralysant le jeune garçon de stupeur. Mais ça n'était pas assez pour Carmine. Elle décida qu'il porterait à jamais la marque de sa colère. Elle saisit un minuscule poignard qu'elle tenait caché sous ses vêtements. Les signes qu'elle grava sur le visage de son ancien ami y sont encore. Il devint un des plus grands guerriers ardents de son peuple, mais il dû se reconstruire une maison. Dans sa fureur, Carmine se rendit, une bougie à la main, à la demeure de Saven, et porta la mince flammèche à un arbre acollé à la maison. Les branches communiquaient à une fenêtre en bois... Carmine laissa l'incendie meurtrier se répandre à toute l'habitation, jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'une mare de cendres. Alors elle s'en fut.

D'abord, elle retourna chez elle. Puis elle alla plus loin, bien plus loin, jusqu'aux lointaines montagnes où se trouvait la plus éminente école de Magie des Domaines Sauvages. Là, à 2000m d'altitude, dans le vent et les nuages, les flux magiques étaient plus présents que partout ailleurs. Ses parents la laissèrent partir, conscient qu'il serait bénéfique pour elle de s'éloigner quelques temps.

Cela dura des mois. Puis des années. Ce n'est qu'au terme de 7 années de travail acharné qu'elle parvint à son objectif. Qu'elle réussit enfin à contrôler les vagues d'énergie pure qui lui passaient à travers le corps. 7 années passées à s'exercer, à comprendre les mécanismes des flux qui transitaient à travers son être. C'est en partie au cours de cet apprentissage que son esprit perdit une partie de sa raison. Au bout de deux ans, elle avait atteint le rang de "Volute", et par là même le droit de pratiquer son art en dehors de l'école. Ah, comme elle fut heureuse, ce jour là! Comme elle se sentit libre, comme elle eut l'impression que sa vie prenait un sens! Montée sur un des hauts sommets accessibles de l'école, elle laissait libre cours à sa joie. Elle exultait, elle éclatait de rire... Le vent la rendait ivre. Ivre, elle l'était. De tout, d'ailleurs. De magie, d'air pur, d'une joie féroce... Cette journée là, elle reste au fond de sa mémoire.

Elle poursuivit ses études de Magie. Pendant 5 ans encore. Elle devint l'une des plus brillantes élèves, jusqu'à surpasser ses maîtres, auquels elle vouait une admiration sans limites. Le jour où elle réussit à gagner tous ses combats contre les plus éminents membres de l'Ecole, elle sur qu'il était temps de partir. De retourner à une vie normale, abandonnant la vie retirée qu'elle avait vécu pendant 7 ans, dans ce petit monde clos. Elle avait alors 17 ans.

De retour chez elle, elle trouva ses parents changés. Ils avaient vieilli, sans aucun doute. Mais sa mère était toujours extrêmement aimante, douce et chaleureuse. La retrouver prouva à Carmine combien elle avait souffert de leur séparation. En revanche, elle trouva Noal plus rigide, plus dur encore qu'auparavant. Mais un détail changeait: Elle n'en avait plus peur. Elle était finie, l'époque ou d'un geste, il lui intimait d'obéir! A présent, lorsqu'ils se retrouvaient seuls, le silence régnait, chacun prenant garde à ne pas entamer une dispute qui ne finirait pas, ou bien dans le sang. Un an passa. Lorsque Carmine eut 18 ans, son père décida qu'il était temps de s'occuper de sa vie future. Il décréta que sa fille unique, son héritière, devait se marier.

Carmine fut choquée, sur le moment. Elle n'y avait jamais pensé, ou presque! Puis, ce fut la colère qui l'emporta. Il était hors de question que ce soit son père qui décide de sa vie! Comment pourrait elle tolérer cela? Impossible... Si encore il lui avait laissé le choix. Mais non. Noal, durant les années qu'il vécu séparé de sa fille, avait préparé le terrain. Il avait tout organisé, tout planifié. Selon ses plans, 2 mois plus tard, Carmine épouserait Aramon du Vald'Orme, noble d'une famille bien nantie, âgé de 20 ans de plus que Carmine. Noal l'estimait très respectable, bel homme, et tout ce qui selon lui, ferait un bon époux à sa fille unique. Carmine, après avoir maintes fois protesté, hurlé contre son père, se résigna à accepter son sort momentanément, attendant de saisir l'occasion de s'enfuir. Dans les deux mois la séparant du mariage, nulle occasion ne se présenta. Elle attendit en vain. Elle se plia à toutes les exigences qu'on lui imposa. Elle se laissa entourer par les amies de sa mère, de son futur époux. Et elle résista à l'envie de s'enfuir au jour de son mariage. Tout ça pour ne pas que sa mère ne soit déçue, tant elle était heureuse de voir sa fille se marier.

Le jour de ses noces se passa à merveille, du moins telle ft l'impression des convives, choisis avec soin par un Noal plus tendu que jamais. Le soir vint. Sa nuit de noces, Carmine la passa dans la montagne, seule. Elle avait repoussé Aramon avec rage. Lui ne comprenait plus rien, même s'il avait eu vent de l'hostilité de Carmine à son égard. Il n'en dit mot à son entourage, argant que le comportement de Carmine était dû à sa jeunesse, qu'elle finirait par changer. Il n'eut pas à attendre longtemps. Mais le changement ne fut pas celui qu'il escomptait.

La semaine suivante, à la suite d'un tragique accident, Eléonore mourut. Carmine fut plus qu'affectée par cette mort inattendue. en plus de la tristesse éprouvée, elle était possédée par le sentiment d'avoir tout supporté en vain. Et elle tenait son père pour responsable de l'affaire. La nuit suivante, elle se coucha pour la première fois aux côtés de son mari. Heureux de ce revirement, celui ci se montra bien trop entreprenant. C'est à ce moment que Carmine fut prise d'une crise de rage comme cela lui arrivait parfois. Celle ci fut bien évidemment provoquée par Aramon, et ses gestes trop empressés. Toute la frustration, la rage, la colère et la peine accumulée par Carmine au cours des derniers mois éclata à cet instant. Possédée par sa folie, celle ci se saisit du poignard d'Aramon, le leva au dessus de lui... Et l'abattit. Une fois, deux fois, trois fois... Carmine n'en finissait pas de transpercer le corps sans vie de son défunt époux. Lorsque son bras retomba, et qu'elle constata le désastre, sa rage ne s'éteignit pas. Nue, couverte de sang, elle se rendit secrètement chez son père. Ce fut la première fois où elle utilisa la Magie pour tuer. La première fois, la toute première, qu'elle concentra les flux d'énergie en elle dans le seul but d'ôter la vie. Quand elle en eut accumulé assez, elle enveloppa Noal d'une enveloppe de Magie, aspirant sa vie et son âme par toutes les pores de sa peau.Avant qu'il ne succombe, elle s'arrangea pour qu'il voie bien QUI l'assassinait. Pour qu'il distingue avec précision son corps écarlate, la haine au fond de ses yeux. Alors, elle le laissa tomber à terre, sans vie.

Le lendemain, les voisins découvrirent le corps d'Aramon. La scène saisit les plus endurcis au coeur. Aramon, nu, figé pour l'éternité dans un rictus de surprise et de douleur, le lit couvert de son sang, quelques gouttes ayant giglé sur les murs... Une scène d'horreur. Alors même que le deuil n'était pas terminé, Carmine, désormais "la Rouge", réapparut. Elle avait hérité de la fortune de son père, et l'affichait avec mépris pour les autres. A partir de ce moment, elle décida d'utiliser sa liberté nouvellement acquise à son seul but véritable: Ressusciter Zann.


Et voilàà, c'est terminé!! Désolée d'avoir été si longue, c'pas d'ma faute, c'est Carmine qui veut pas que j'bacle tout!
*Nan, nan, pas taper!*
Revenir en haut Aller en bas
Neyrelle
Sirène
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 10/02/2008
Localisation : Dans des pensées chaotiques...

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Sam 17 Jan - 13:55

Salut!

Bienvenue à toi!

(eh ouais, j'me souhaite la bienvenue à moi même... con, hein?)

Bon baah... trève de longs discours, t'façon je sais pas quoi dire XD
Revenir en haut Aller en bas
http://almaran-daelin.forum-actif.net
Eldrakyn
Loup-garou
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 18/05/2008
Age : 27
Localisation : Pas loin ...

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Sam 17 Jan - 17:44

Waaaa enfin terminé ! ^^ J'adore ton histoire même si hélas tu ne m'aime pas trop :p Tant pis y'a la sirene pour rattraper même si elle ne m'est pas très fidèle snif ..
Bienvenue à Carminnnnnne ^^
Revenir en haut Aller en bas
Kaedia Taalam
Humain
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 25/06/2008
Age : 29
Localisation : Là où vous n'êtes pas

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Sam 17 Jan - 18:51

Carmineuuuh ! (j'ai décidé d'être l'une de ses groupies ^^' même si Kaedia ne sera pas amie avec elle... --' Enfin, j'pense pas, vu comment Carmine se comporte... bref, j'suis quand même sa groupie ! ^^')

Trèèèès belle fiche, mademoiselle !

*en revanche, ça fait une psycho de plus sur c'te forum... --' j'vais commencer, en tant que pauvre petite humaine, à me sentir seule...*
Revenir en haut Aller en bas
http://world-underground.forum-actif.net/
Carmine de Torneirie
Elfe de Sang
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Sam 17 Jan - 21:31

Salut!

N'ayez pas peur, je ne mord pas!
(ou si peu...)

Merci vous deux pour les compliments^^

Eh ouais! Carmine peut pas sentir Eldrakyn... T'y peux rien, chou, c'est dans sa nature XD
Revenir en haut Aller en bas
Neyrelle
Sirène
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 10/02/2008
Localisation : Dans des pensées chaotiques...

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Sam 17 Jan - 21:59

Hey!

Oh, Eldrakyn!! La sirène n'a jamais promis de t'être fidèle... Faut pas te mettre ça dans la tête XD

Nan mais oh... Neyrelle n'est jamais fidèle, de toutes façons. Elle est comme moi, elle aime tout le monde. Mais j'avoue, en ce moment, surtout les méchants XD

Soit pas jaloux de Léviathan, Eldrakyn chéri! XD

_________________

L'Innocence voudrait bien aimer tout le monde, Tyrannie, Avidité, et Mort. Une vraie chieuse!
Merci à Bourgeon, dessinateur de talent, pour le prénom de ma sirène.
Puissent les mers et leurs étoiles vous protéger...
Revenir en haut Aller en bas
http://almaran-daelin.forum-actif.net
Léviathan
Humain
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 02/09/2008
Localisation : Pourquoi désirez vous savoir où me trouver? Des envies suicidaires?

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Dim 18 Jan - 5:26

* Ricanements *
Et pourtant il a de bonnes raisons d’être inquiet le sac à puce …
euh… Comment, jaloux? sa majesté Eldrakyn douterait-elle de la loyauté de son humble serviteur ?
Ai-je l'allure d’un traître ?



Holà gente demoiselle !
Quel plaisir me procure la venue d’un être « sensé »
(entre fous on se comprend XD) en ces terres absurdes…
Après cette magnifique (et tant attendue) présentation, il me tarde de faire plus ample connaissance avec une si aimable personne.
Je comprend votre répugnance pour de cette boule de poils, mais réserverez vous cette même rancune à l’égard de ses hommes de mains ?
Mmh, je commence à me demander si j’ai choisi le bon camp… après tout… j’ai prêté allégeance à la lignée de Zann, et non pas juré de servire de larbin à un soit disant bâtard d’héritier !

Moi, un parjure ? Vous trahir, MOI ?!!

*Affecte un air blessé*
Noooon vraiment… Mon seigneur, où allez-vous cherchez de pareilles idées ?!
Revenir en haut Aller en bas
Nahala
Jhaelryna
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2008
Localisation : Tu veux savoir?... ça fera trente pièces d'or!

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Dim 18 Jan - 13:28

Salut à toi la furie =D

Et essaye de pas trop m'amocher, si possible, hein, je tiens à ma vie quand même!

Eeeeeh! Mais c'était à moi de mettre ton groupe en plus t'avais dit qu'il fallait que je le fasse parce que tu a dit, je cite -c'est bête que je mette mon groupe et mon rang à moi même-
Nan mais oh!
Essaye pas de faire semblant que tu travailles XD
Revenir en haut Aller en bas
http://almaran-daelin.forum-actif.net/index.htm
Carmine de Torneirie
Elfe de Sang
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Dim 18 Jan - 13:41

Hey ho!

T'avais qu'à être là avant! Et puis JE TRAVAILLE!! Nan mais!! (là, c'était Neyrelle qui parlait... ouuh, je sens que je vais me mélanger souvent, là...)

_______________

Et si je te rencontres, eh ben, t'as intérêt à partir trèès vite le plus loin possible XD
Carmine sait se tenir, mais pas avec tout le monde...

Léviathan... Si ton allégeance envers Zann est plus fort que celle envers Eldrakyn... Rien ne m'empêche de t'apprécier...

(Ah, lalaa... qu'est c'qu'on s'marre! Ce serait sympa, nan, Eldrakyn, si je t'arrachais ton serviteur... Qu'est ce que tu en penses?)
Revenir en haut Aller en bas
Alena
Sirène
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   Dim 18 Jan - 13:50

Comme c'est mignon cet amour naissant entre Carmine et Eldrakyn… XD

Ca fait un peu bizarre de souhaiter la bienvenue à quelqu'un sur son propre forum… M'enfin bon^^ Bienvenue Carmine Very Happy

J'avoue, j'ai pas (encore) eu le courage de tout lire, mais pour le début en tous cas je trouve la fiche superbe !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤Carmine de Torneirie¤ [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Almaran'daëlin :: Le bazar administatif :: Présentation de votre personnage :: Fiches Terminées-
Sauter vers: