Almaran'daëlin

Almaran'daëlin est un monde peuplé d'innombrables créatures. Des elfes, des vampires, des humains, des sirènes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En route camarades! [ou, allons sauver la gourdasse!]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nahala
Jhaelryna
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2008
Localisation : Tu veux savoir?... ça fera trente pièces d'or!

MessageSujet: En route camarades! [ou, allons sauver la gourdasse!]   Mar 24 Mar - 2:29

Un vent frais soufflait sur la plaine, faisant doucement bruisser les feuilles des arbres. L'aube pointait au loin, et une légère pellicule de rosée recouvrait la verdure environnante. Les premiers oiseaux sortis de leur sommeil chantaient une ode à l'astre du jour pour l'épauler dans sa montée vers le ciel rougeoyant. Dans ce calme matinal une petite troupe de cavaliers chevauchaient au trot le long de la route qui serpentait vers les montagnes. C'est ainsi qu'avançait le groupe en route vers le château de Zann. Mais tout d'abord, vers la première étape de leur long périple, le souterrain secret. Ce passage permettait aux voyageurs de passer de la contrée d'Aldan à celle du Domaine Sauvage. Ce lieu était chargé d'une histoire pas très glorieuse, enfin, tout dépendait du point de vue. Car, en effet, c'est ce passage, creusé par la haine des fils de Zann pendant près d'un siècle, avait permis de les faire accéder aux paisibles et verdoyantes collines d'Aldan. C'est de ce passage qu'avait faillit ce qu'on appelait la peste, et ce tunnel était à présent maudit. Aucun villageois n'osaient s'approcher de ce trou, prétextant avoir vu nombres de squelettes ou fantômes des fils de Zann, mort dans la poussière et la roche, en creusant.

Les sabots des chevaux martelaient le sol à pas régulier. C'est après une longue discussion qu'ils avaient choisis de prendre cette direction, après en avoir déduit que c'était l'endroit le plus plausible pour reposer une prisonnière. Nahala n'avait pas hésiter à utiliser ses talents pour trouver quelques informations à ce sujet et qui ne tardèrent pas à confirmer leur théorie. La troupe était donc pour un voyage d'une semaine complète. Ils étaient partis depuis quelques jours déjà, précédant le groupe d'Eldrakyn grâce aux témoignages de paysans qui les avaient vus passer. Pour aller plus vite, Nahala avait réussit à procurer à toute la troupe des montures assez robustes. C'est ainsi que Nahala se trouvait chevauchant une bête au nom de "Calice" et d'une couleur grise pommelé.

La jeune fille chevauchait à côté de Kaedia, profitant du voyage pour faire plus ample connaissance avec cette jeune fille à la détermination de feu qui l'avait soutenu dans un dur moment. Ensuite, venait les deux frères, à qui, au cours du chemin, Nahala dû résumer la situation géo-politique du pays, ainsi que les mœurs du pays, et répondait à leurs nombreuses questions. Puis en dernier, fermant la marche, venait le Centaure auquel Nahala n'avait pas réussi à tirer un mot du voyage. Mystérieusement, sa langue semblait se délier seulement pour parler avec la jeune Kaedia. Pourquoi seule Kaedia avait cette faveur? D'où venait ce Centaure? Quel était son histoire? Tant de questions et aucune réponse. Encore un mystère de la nature...

Nahala, dans un moment de silence regarda le paysage environnant. En quelques jours de voyage il s'était beaucoup transformé. On remarquait bien ici que l'on approchait du Domaine Sauvage. La route, déjà devenait plus abrupte, signifiant qu'on s'approchait des montagnes. Puis, les arbres se faisaient de plus en plus rares, remplacés bientôt par des buissons épineux tandis que le chemin se constituait surtout de nombreux cailloux et rochers plutôt que de terre battue et de mousse.

Et au fil que le paysage changeait, les sentiments de Nahala eux aussi se modifiaient. Au départ, la jeune fille était dans un état d'abattement terrible, puis petit à petit elle avait regagné du courage, et au fur et à mesure des kilomètres parcourus son cœur se gonflait de colère et de revanche. Elle souhait se battre contre Eldrakyn, finir ce combat qu'elle allait gagner, et tuer ce Léviathan qui avait oser lui arracher son amie. Ah... Pauvre Neyrelle... son cœur se serra en y pensant. Que devait elle vivre là bas? Allait elle bien? Si jamais cet horrible avorton d'Eldrakyn osait toucher un seul de ses cheveux elle ne le pardonnerais jamais!

A ce propos, comment feront-ils pour s'introduire dans le château de son ennemi? Quelle stratégie devront-ils déployer? Nahala haussa les épaules, elle y penserait en temps venu. Elle se tourna vers Kaedia, il était temps de se changer les idées.

- "Dis moi, comment as tu réussi à ce que ce Centaure antipathique arrive à te parler? Je ne l'ai jamais vu adresser la parole à personne mis à part toi! C'est vraiment étrange!" demanda Nahala sur un ton joviale. En fait, elle était très curieuse de savoir comment un tel mastodonte pouvait suivre une jeune fille comme Kaedia...
Revenir en haut Aller en bas
http://almaran-daelin.forum-actif.net/index.htm
Nathanaël
Humain
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: En route camarades! [ou, allons sauver la gourdasse!]   Mer 1 Avr - 18:56

Nathanaël marchait rapidement, ses bottes de cuir claquant sur les pavés. Il avançait les sourcils froncés, ses cheveux en bataille lui retombant sur les yeux sans qu'il esquisse un geste pour les ramener en arrière. Ses mains étaient serrées sur les manches de ses poignards. Derrière lui, "l'armoire à glace", comme vous le dites si bien, parlait haut et fort en faisant de grands gestes, et était passablement énervé par son ami qui l'ignorait ostensiblement.

"Mais arrête de bouder, c'est bon ! T'allais quand même pas aller aider les autres zozos que tu ne connais même pas ! Tout ça pour trois jolies filles, non mais vraiment !"

Loomis rattrapa son compagnon et le força à se retourner et à le regarder en le prenant par l'épaule. Le regard que lui lança Nathanaël le foudroya sur place, et il le lâcha.

"Bon, très bien, si c'est comme ça, je capitule. Fais toutes les folies que tu veux, on mourra de faim dans deux jours, tant pis."

L'expression de Nath' se transforma instantanément en un sourire moqueur

"Et bien, tu vois, quand tu veux !
-Mais pourquoi, pourquoi, par tous les dieux, suis-je tombé avec un gars comme lui ?
"

Cette remarque n'eut pour effet que d'agrandir le sourire du mercenaire qui avait retrouvé toute sa bonne humeur. Loomis continua à bougonner un peu et puis finit par rire de nouveau aux blagues lourdes de son ami. Ils convinrent tous les deux qu'ils leur fallait acheter des chevaux pour espérer rattraper le groupe qu'ils avaient vu partir vers le Domaine Sauvage. Guidés part la chance inouïe qui caractérisait toujours Nath', ils tombèrent sur LE vendeur de cheveux qui avait fourni Nahala et ses compagnons.

"Bonjour, Monsieur ! Vous n'auriez pas vendu des chevaux à un groupe, deux jeunes filles et un drôle de gros animal ? Ce sont nos amis, ils ont réservé des chevaux pour nous aussi. Vous n'êtes pas au courant ? Ah, c'est votre père qui s'était occupé d'eux. Oh, ne vous inquiétez pas, ils ont payés pour nous, et puis, nous sommes de bons clients, vous pouvez nous faire confiance..."

Le jeune vendeur, un peu dépassé par les évènements, finit par leur laisser prendre les deux meilleurs chevaux, soit disant déjà réservés par le groupe précédent. Nathanaël, juste pour la frime, avait choisit un magnifique cheval noir, un fougueux destrier. La bête n'était pas très docile, et il avait le plus grand mal à la manier, mais il réussit à quitter l'écurie en allant à peu près... euhm, au grand galop en hurlant à la bête de s'arrêter^^. Loomis le suivit sur une jument d'un beige clair appelée Poussière.


Je vous épargne le dressage du cheval (Thorn, si vous voulez le savoir) et les nombreuses chutes de Nath qui pourraient vous donner une mauvaise image de lui^^.


Les deux cavaliers, en interrogeant les paysans qui se rappelaient souvent d'avoir croisé un centaure, eurent peu de mal à suivre la trace du groupe. C'est un peu avant l'aube qu'ils les repérèrent, devant eux. Leurs bêtes étaient fourbues d'avoir été si vite trop longtemps, et Nathanaël n'arrêtait pas de se plaindre, mais un regain de vitalité les traversa quand ils virent enfin les autres. Un dernier petit sprint, et Nathanaël se retrouva à la hauteur des deux jeunes filles, à qui il montra son plus radieux sourire.

"Bonjour, Mesdemoiselles ! Vous ne vous souvenez surement pas de moi, car vous m'avez ignoré de façon légèrement dégradante lors de notre première rencontre, mais ne vous inquiétez pas, je ne vous en tiendrais pas crédit ! Je suis venu vous aider dans votre quête ! Permettez moi de me présenter : mon nom est Nathanaël, le cavalier des plaines !
-Ça va Patron, t'as pas les chevilles qui enflent ?
-Et ce misérable individu répond au nom de Loomis, c'est un bon ami, il mourrait d'envie de venir vous aider pour délivrer votre belle amie bleue !
"
Revenir en haut Aller en bas
https://nsa04.casimages.com/img/2009/01/18/090118084715770938.jpg
Kaedia Taalam
Humain
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 25/06/2008
Age : 29
Localisation : Là où vous n'êtes pas

MessageSujet: Re: En route camarades! [ou, allons sauver la gourdasse!]   Sam 4 Avr - 23:49

Kaedia trouvait que les derniers événements s'étaient déroulés à une vitesse vertigineuse. A califourchon sur son cheval, elle tentait de se rappeler le déroulement de la veille au soir. Elle avait accepté d'aider cette jeune fille, qui marchait au pas à ses côtés, sans hésitation et sans plus la connaître. Parfois, elle prenait vraiment des décisions hâtives ! Après, le centaure, Grandpin, avait, lui aussi, décidé de les suivre. Et finalement, ils étaient tous partis se reposer dans l'auberge même (le tavernier ayant crainte des représailles du centaure, il ne put refuser de leur offrir le gîte et le couvert). L'adolescente s'était traînée jusqu'au lit, littéralement éreintée. Ils devaient se lever très tôt demain mais elle espérait rattraper son manque de sommeil. Toutefois, elle avait remarqué que Grandpin n'allait pas se coucher. Puis, lorsqu'elle s'était réveillée quelques heures plus tard, le centaure était toujours debout. Kaedia en fut choquée : il n'avait certainement pas fermé l'oeil de la nuit !

La jeune fille sortit soudainement de ses pensées pour répondre à une question que Nahala venait de lui poser. Ensuite, elle la regarda tenter de faire parler Grandpin, mais ce dernier semblait demeuré dans un mutisme profond. En effet, il n'avait adressé la parole à aucun des autres voyaugeurs de route, sauf à elle-même. Après tout, elle comprenait très bien le comportement de son compagnon, puisqu'elle connaissait son dégoût et son mépris pour les bipèdes. Elle se sentait juste gênée par rapport aux autres... Finalement, les tentatives de Nahala vis-à-vis du centaure restèrent vaines, et Grandpin préserva son air boudeur et contrarié.

Kaedia se demandait, désormais, après avoir mûrement réfléchi, si sa décision de poursuivre le loup-garou (Nahala venait de lui révéler l'identité de ce loup-garou : Eldrakyn) et son subordonné était vraiment raisonnable. Le groupe qui l'accompagnait était assez... hétéroclite. Quoique que cette troupe possédait quelques atouts comme la force du centaure, la volonté de Nahala (qui, d'ailleurs, au fur et à mesure du voyage, semblait reprendre confiance en elle) et la complicité des deux frères... plus ses capacités de combat pour elle-même. Mais, un détail -enfin, plus qu'un détail, un vrai problème- la troublait : lorsque toute cette joyeuse bande d'énergumènes décidés à assouvir leur vengeance, arriverait au château de Zann où devaient se trouver Eldrakyn et Léviathan, comment rentreraient-ils, tout d'abord, sans se faire repérer ? Et puis, était-ce certain que leurs deux ennemies soient bien seuls ? Sûrement, avaient-ils des complices, non ?! D'autres hommes sanguinaires armés jusqu'aux dents -en pensant aux dents du loup-garou, Kaedia frissonna- leur porteraient sûrement secours face à ces 5... enfin 4 Humains accompagnés d'un centaure... Kaedia essayait de remettre de l'ordre dans ses idées et surtout de se redonner courage. Jusque ici, elle n'en avait jamais manqué. Et puis, il était de son devoir de venger la mémoire de ses proches ! Cette pensée raviva la flamme qui sommeillait en elle... Ce besoin de vengeance fut décuplé.

Sur son destrier couleur bai, Kaedia se sentait surtout gênée par ses armes. Elle ne savait comment les placer afin qu'elles ne l'incommodent pas trop. De plus, elle trouvait sa monture plutôt idiote, puisque dès qu'elle bougeait légèrement dessus, il ralentissait le pas. D'ailleurs, il avait un nom peu valorisant... Elle ne savait plus trop... Quelque chose comme "Tête dure" ou encore "Aubergine"... Enfin, cela n'avait pas vraiment d'importance ! La jeune fille laissa Nahala dans ses pensées et ralentit un peu pour se trouver à la hauteur de Grandpin. Elle lui sourit timidement et remarqua qu'il en esquissa un en retour... Enfin, peut-être était-ce le jeu entre l'ombre et la lumière sur son visage. Elle n'en était pas sûre. Elle le regarda et lui dit d'un ton presque catégorique -j'ai bien dit : "presque catégorique"- :

" Je crois avoir vu, la nuit dernière, que vous n'avez pas beaucoup dormi. Je sais pertinemment que vous êtes robuste et je ne doute en aucun cas de votre résistance et de votre endurance sans faille. Néanmoins, la prochaine fois, j'aimerai vous remplacer, afin que, vous aussi, vous puissez vous reposer. "

Et elle lui adressa un autre petit sourire qui disait aussi que, même s'il protestait, elle était déterminée à le faire. Elle retourna ensuite aux côtés de Nahala, laquelle lui lança un regard surpris, probablement du au fait qu'elle avait réussi à sortir le centaure de son silence pesant. Toutefois, Kaedia décela également dans le regard de sa nouvelle camarade un regain de fougue et de colère. Sa haine envers Eldrakyn était donc parvenu à repousser l'intense mélancolie qui l'avait envahie après la disparition de son amie, la sirène. D'ailleurs, Kaedia honora d'une petite pensée cette être des eaux. Comment était-elle traitée ? Et surtout... dans quel état allaient-ils la retrouver ?! Cette unique pensée la fit frémir et elle préféra ne plus y songer. La nouvelle question que Nahala lui posa l'extirpa complètement de ses pensées morbides.

- "Dis moi, comment as tu réussi à ce que ce Centaure antipathique arrive à te parler? Je ne l'ai jamais vu adresser la parole à personne mis à part toi! C'est vraiment étrange!"

- " Eh bien... c'est une histoire assez complexe... et je dirais même dénuée de sens. "
Elle regarda du coin de l'oeil Grandpin, qui fermait la marche et qui semblait ressasser ses réflexions. Elle poursuivit :
" Notre première rencontre a failli... se solder par ma mort. Enfin, je pense... oui... qu'il était vraiment sur le point de me tuer sur place, ayant... euh, j'en ai honte... Mais j'avais énormément amoché un arbre, un frêne pour être précise. "
Devant le regard surpris de son interlocutrice, elle s'empressa de continuer :
" Je m'en repentis vraiment ! Enfin, toujours est-il que je ne sais pas trop ce qui l'a fait changé d'avis... Peut-être parce que j'ai vidé ma gourde sur l'arbre abîmé ou peut-être tout simplement parce que j'ai pris la parole. Et puis... on a décidé de faire la route ensemble, tout du moins pour aller jusqu'à la capitale d'Aldan. "

Kaedia n'osait pas aborder le sujet de bannissement du centaure. Elle n'était pas vraiment autorisée à déballer sa vie. S'il avait envie d'en parler, il le ferait lui-même. Enfin... le problème était qu'il ne communiquait pas avec les autres. Devant l'air stupéfait de Nahala, l'adolescente se douta qu'elle venait d'emmêler encore plus les pensées de la jeune fille à l'air altier. Elle n'était pas très douée encore pour parler avec les Humains. Elle les trouvaient si étranges ! Quoique que cette Nahala n'avait pas une couleur d'origine humaine. Mais, juste au moment où la jeune blonde allait essayer de s'expliquer plus clairement, deux hommes apparurent à leurs côtés. Enfin, deux hommes... c'était plutôt un mastodonte et un homme. D'ailleurs, cet homme brun lui disait quelque chose. Et, en effet, lorsqu'elle l'entendit s'exprimer, elle le reconnut rapidement. Il était à la taverne lorsque Neyrelle s'était faite enlevée... Et il lui avait fait une blague assez étrange tel que "je ne vous avais pas vu". Elle l'avait, par ailleurs, ignoré et puis, elle avait reconnu Léviathan à ce moment et elle avait eu d'autres chats à fouetter. Après que ce jeune homme s'est présenté, Kaedia en fit de même, l'air un peu distant, comme toujours lorsqu'elle s'adressait à des Etres Humains (hormis Galanos) :

" Kaedia... Je me nomme Kaedia Taalam... et je me souviens de vous. "
Revenir en haut Aller en bas
http://world-underground.forum-actif.net/
Grandpin
Centaure
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 23/08/2008
Age : 28
Localisation : En haut de ses sabots

MessageSujet: Re: En route camarades! [ou, allons sauver la gourdasse!]   Mer 8 Avr - 1:08

Sa tête dodelinait tranquillement suivant les aspérités du chemin. Du haut de ses sabots il regardait avec mépris les autres membres du voyage. Il ne voulait pas que l'on confonde, il n'était pas là par plaisir ou parce qu'il approuvait ces humains, ils les suivait parce qu'il n'en avait pas le choix. La seule présence auquel il accordait un privilège était Kaedia, elle seule avait le droit de lui parler, et il n'hésitait pas à le montrer. Même la jeune fille à la peau étrange au nom de Nahala, si il avait bien retenu, il ne lui répondait pas. Pourtant, elle n'avait cessé de le harceler de question... Qu'est ce que qu'elle pouvait être indiscrète, on ne demande pas de choses comme cela à un Centaure, à un noble Centaure qui plus est. Ils n'étaient pas du même monde, et ce n'était pas maintenant que cela changerait. Comme si ils avaient suivit l'école ensemble... quelle inconvenance!

Et puis, les remarque de Kaedia le faisait rire. Comme si il avait besoin de se reposer... Mais qu'est ce que les humains pouvaient être ignares! Même cette jeune fille ne faisait exception à la règle, malheureusement... Premièrement, en tant que guerrier, ce n'est pas une nuit de sommeil qui pouvait l'achever. Et deuxièmement, il avait bel et bien dormit cette nuit. Il dormait juste debout c'est tout. Il était Centaure, mi-cheval, mi-homme. Il dormait debout, simplement, comme ces compères les équidés. Mais dès qu'un humain voit un centaure debout, il croit qu'il est réveillé. Il suffit juste de s'obliger à dormir les yeux ouvert, et le tour est joué. Les humains sont des créatures tellement sottes et facile à berné...

A ce propos... Il se mit à repenser à l'humain qui l'avait outragé... Celui là... Il ne perdait rien pour attendre! Heureusement, Grandpin avait réussi à lui planté une flèche dans l'omoplate, il devait maintenant être assez embêter pour se servir de son bras, surtout qu'il avait l'air d'être d'un bretteur, ce qui devenait automatiquement très handicapant. La prochaine fois, se promis le centaure, il imbiberait l'embout de ces flèches de poison. Il avait d'ailleurs dans une de ses sacoches une plante qu'il avait cueillit, qui pouvait devenir lorsqu'on extrayait la sève, un poison paralysant tout autour de la blessure. A cette idée, un grand sourire illumina le visage du Centaure. Ce prétentieux allait regretter ses paroles.

Et au moment où le Centaure pensa au mot prétentieux, deux hommes se présentèrent sur le chemin pour arrêter le convois. Grandpin les reconnus aussitôt. Le mastodonte et le gamin indiscret. Il n'avait aucun compte à rendre à Kaedia, mais il regardait d'un mauvais œil la manière dont il abordait sa compagne de route. Et il jamais il oser lui porter atteinte, il n'oserait pas à se dresser entre eux, quitte à se battre avec le grand costaud. Il ne supportait pas les humains, et encore moins les personnes de ce caractère. Heureusement pour lui qu'il était venu présenter son aide pour la quête, sinon, Grandpin l'aurait bien mis dehors. Alors il se contenta de lui jeter un regard noir et de susurrer entre ces dents.

- "Je t'ai à l'œil humain, attention à toi."
Revenir en haut Aller en bas
Nahala
Jhaelryna
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 10/02/2008
Localisation : Tu veux savoir?... ça fera trente pièces d'or!

MessageSujet: Re: En route camarades! [ou, allons sauver la gourdasse!]   Ven 17 Avr - 16:08

- " Eh bien... c'est une histoire assez complexe... et je dirais même dénuée de sens. Notre première rencontre a failli... se solder par ma mort. Enfin, je pense... oui... qu'il était vraiment sur le point de me tuer sur place, ayant... euh, j'en ai honte... Mais j'avais énormément amoché un arbre, un frêne pour être précise. Je m'en repentis vraiment ! Enfin, toujours est-il que je ne sais pas trop ce qui l'a fait changé d'avis... Peut-être parce que j'ai vidé ma gourde sur l'arbre abîmé ou peut-être tout simplement parce que j'ai pris la parole. Et puis... on a décidé de faire la route ensemble, tout du moins pour aller jusqu'à la capitale d'Aldan. "

La jeune fille écoutait attentivement les paroles de Kaedia, c'était une histoire vraiment délirante! D'ailleurs, elle ne put s'empêcher de rire à la fin du récit de cette dernière. Quel décalage avec ce Centaure! Il avait tenté de la tué car elle s'était attaqué à un arbre et il l'avait pardonné parce qu'il avait simplement mis de l'eau dessus? Ce mastodonte au mauvais caractère savait pardonner?! Grâce à de l'eau?! Comme l'avait dit Kaedia, c'était vraiment dénué de sens! Si elle ne l'avait pas prévenue, Nahala n'aurait jamais cru ses paroles...
La jeune fille jeta un rapide regard en coin au Centaure. Il était tout dernier, et comme d'habitude il ne prononçait pas un mot, il faisait la tête. Il en faisait presque peur... Voir cette montagne de muscle les suivre ainsi... Nahala était bien contente de l'avoir dans son camp! Elle se mis presque à éprouver de la pitié pour l'homme qui s'était pris une flèche dans le dos... Il allait au souffrir quand ils arriveraient au château... A ce propos, comment rentreraient-ils dans le château, Où était Neyrelle? Surement dans une geôle... Ils se dirigeraient vers les sous sols... elle y était surement...

"Bonjour, Mesdemoiselles ! Vous ne vous souvenez surement pas de moi, car vous m'avez ignoré de façon légèrement dégradante lors de notre première rencontre, mais ne vous inquiétez pas, je ne vous en tiendrais pas crédit ! Je suis venu vous aider dans votre quête ! Permettez moi de me présenter : mon nom est Nathanaël, le cavalier des plaines !
-Ça va Patron, t'as pas les chevilles qui enflent ?
-Et ce misérable individu répond au nom de Loomis, c'est un bon ami, il mourrait d'envie de venir vous aider pour délivrer votre belle amie bleue !
"
Soudain, son cheval fit un écart et s'arrêta soudainement, et Nahala se rattrapa au dernier moment avant de tomber de sa selle. Devant elle se tenait deux voyageurs. Elle les reconnus immédiatement! Ils étaient à l'auberge lors de la bagarre!

Nahala les regarda avec un grand sourire chaleureux. La troupe s'agrandissait! Ils auraient peut être une chance de vaincre au château avec tout ce monde! Après tout, il n'était que deux... Avec un blesser en plus! Bon un otage aussi... mais quand même!

"Des nouvelles recrues! Magnifique! Venez nous joindre à nous! Je vous accueil avec plaisir! Ravie de faire votre connaissance Nathanaël et Loomis, je me nomme Nahala, si vous le saviez pas encore... Nous nous rendons au château de Zann... Nous y serons dans pas très longtemps. Il nous suffit de traverser ce tunnel devant nous!"

A ces mots, elle se dirigea vers la bouche béante de la montagne pour s'engouffrer dans l'obscurité du passage.

[Bon, voilà, désolé d'accélérer les choses mais normalement on est en pleine fête de Kervael, et on a toujours pas eu le temps de finir les sujets pour vous préparer notre scénario d'enfer!]

>> Suite

_________________

"L'Avidité surpasse la Tyrannie et la Mort!"
Revenir en haut Aller en bas
http://almaran-daelin.forum-actif.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route camarades! [ou, allons sauver la gourdasse!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En route camarades! [ou, allons sauver la gourdasse!]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans FAD'H, nous allons perdre cette guerre contre RD en moins de 24 h
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» URGENT aidez moi à sauver 2 caniches - ADOPTES
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Almaran'daëlin :: Domaine Sauvage :: Le Souterrain Secret-
Sauter vers: