Almaran'daëlin

Almaran'daëlin est un monde peuplé d'innombrables créatures. Des elfes, des vampires, des humains, des sirènes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'école pour apprendre

Aller en bas 
AuteurMessage
Iran Dorah
Elfe
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : A lécole de magie de Kervael

MessageSujet: A l'école pour apprendre   Mer 29 Avr - 20:08

Elle avançait tout simplement dans le corridor qui faisait le tout de l'école et donnait accès à la plus part de ses quartiers. Tout simplement pour une Elfe mais pour la majorité des autres peuples, le moindre de ses gestes aurait été comparé à une danse.
Le matin venait d'accueillir entre les rameaux des frondaisons les premiers rayons dorés du soleil et elle avait encore sur les épaules une longue cape vert forêt comme il se doit sur sa longue robe d'élève vert argenté.
Cela faisait partie des rituels qu'elle avait mis e place petit à petit depuis qu'elle était arrivée ici. Elle se souvenait , oh, elle se souvenait trop bien de la gifle reçue au monastère et chacun des mots prononcés pour celer son ignorance résonnait chaque jour à ses oreilles.
Il fallait donc qu'elle lave cet affront de la plus belle façon qui soit afin que plus personne ne puisse dire qu'elle était ignorante.

En repensant au doyen du monastère qu'elle avait quitté il y a un an presque jour pour jour, elle eut un sourire énigmatique qui anima ses lèvre cerise et laissa apercevoir pendant un instant la blancheur de ses dents. Sourire amusé mais teinté aussi de cruauté mais seul quelqu'un de très avisé et connaissant parfaitement son histoire aurait pu le distinguer.

Hors, ici, peut de gens pouvait se targuer de savoir qui était réellement Iran Dorah. Le seul nom de ses parents et son sauf conduit du monastère de la montagne avait suffit à lui ouvrir les portes de l'école de magie.

Elle avait rendez-vous et elle devait être prête. Elle rejeta sa longue chevelure rousse en arrière et prit une grande respiration avant de caresser le médaillon symbole de sa classe.

Elle arriva près de la source qui jaillissait dans le jardin clos de l'école. Là le soleil n'avait pas d'obstacle végétal pour atteindre le sol. Elle écarta les bras et se tint face au soleil... Les pans de sa cape s'écartèrent et sa robe se gorgea de chaleur.
Elle ferma les yeux pour se concentrer sur l'endroit. Petit ) petit toutes les formes de vie s'insinuèrent dans son esprit des plus grosses au plus fragile. Elle perçut le réveil de la cane, et la nage de la grenouille, ainsi que le balancement des roseaux. Mais tout cela ne li avait pas demander beaucoup de mal, sa qualité d'Elfe le lui permettait assez facilement et son entrainement à l'école lui avait permis d'ouvrir son esprit suffisamment pour accepter ceux qui l'entouraient. Ce quelle cherchait à faire c'est d'imposer des messages aux esprits présents.
La cane allait sans doute se prêter à son entrainement.
Son esprit se concentra sur l'oiseau en mettant tous les autres en arrière plan et elle devint renard çà la recherche d'une proie et elle fut aussi la cane apeurée par le danger. Elle ouvrit les yeux dépitée. Quelque chose manquait et elle n'arrivait pas à trouver la voie vers les émotion du volatile. Etait-ce parce que c'était un animal ou alors parce que son entrainement ne suffisait pas?
Hier pourtant il lui avait bien semblé obtenir quelque chose avec un rat musqué...
Elle se détourna majestueusement de la mare et se rendit à son rendez-vous dans la salle des esprit de l'école. Elle savait qu'elle était attendue, et ne voulait pas être en retard.
En chemin elle ravala sa déception. Elle savait qu'elle y arriverait un jour, mais elle avait cela encré en elle, elle ne supportait l'échec.
Jusqu'à son arrivée ici la connaissance coulait en elle sans difficulté, mais la magie qu'elle avait si longtemps bridée en elle se faisait rebelle. Même si ses maîtres la félicitaient des progrès, rien allait assez vite à son goût.
Elle arriva enfin à la porte de chêne massif orné de sculpture évoquant des esprits parlant s'entremêlant. Malgré sa masse, la porte tournait sur ses gonds avec aisance, résultat du travail conjoint des Elfes et des Lutins qui avaient alliés leur savoir pour construire nombre de choses dans l'école.
Mais pour elle le moment d'entrer sans frapper là où elle le voulait n'était pas arrivé. Elle actionna le lourd marteau de porte dont les trois heurts résonnèrent dans l'école...
Elle attendit que son maître lui intime l'ordre d'entrer. Lui intimer l'ordre! Voilà bien une chose qui la froissait à l'intérieur, mais pour atteindre ses objectifs, elle était prête à accepter toutes les humiliations. Le temps viendrait où....
Elle verrouilla l'entrée de son esprit. Voilà une chose qu'elle maîtrisait à merveille même si elle n'avait pas encore pu mesurer l'étendue des pouvoir du maître en légimentie elle savait pouvoir finir de se protéger en faisant sienne des pensées rassurantes.

*Apprenez-moi maître... J'ai tant besoin de vous*


Et c'était vrai et personne n'aurait pu croire le contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Knowledge
Prophète
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 16/06/2008
Localisation : Là où tu as besoin de réponses

MessageSujet: Re: A l'école pour apprendre   Jeu 30 Avr - 23:54

Le bureau du maître de l'école de magie ne faisait pas honte aux autres pièces de l'école :

Sur le mur Est se dressait une fontaine qui s'écoulait, arrivant à un bassin où paressaient quelques Limu, ces poissons capables d'éclairer les endroits les plus sombres. A l'aide d'un ingénieux mécanisme, don des savants d'Aldan, l'eau du bassin remontait derrière le mur pour redescendre la fontaine, créant un mouvement perpétuel que Knowledge se plaisait à admirer.

Des sculptures, des tableaux, des figurines minuscules représentant une histoire, des maquettes fixées au plafond ... toute la connaissance du royaume et des alliés environnants semblait se retrouver ici, transformant cette pièce en un hommage à l'ingéniosité des peuples vivant en harmonie.

Le résultat aurait pu être cacophonique, mais la pièce avait été agencée de manière à ne pas choquer l'oeil. Au contraire elle l'était plutôt de façon à éveiller l'esprit, l'attention et la curiosité. Il était difficile de ne pas vouloir découvrir les mille trésors que recélaient la pièce.

Dans un coin, une créature, mélange de panthère et de lion, semblait monter la garde, attentive à son maître. Elle portait un collier d'or finement ouvragé autour du cou. Si l'on observait plus attentivement, on remarquait aussi que l'auteur de ce bijou avait incrusté de minuscules rubis, instaurant de discrets reflets pourpres.

La créature renifla l'air, fronçant ses moustaches, s'agitant.

Elle était capable de discerner n'importe quel être humain à plusieurs centaines de mètres, et pouvait même, don incroyable des animaux, savoir si cette personne était animée de bonnes ou mauvaises intentions.

La devinant inquiète, Knowledge s'en approcha, la flattant, la caressant, lui parlant comme pour la rassurer.


Tout doux Iris ... j’attends cette visiteuse depuis longtemps, tu ne vas quand même pas lui faire mauvais accueil ...

Sous les caresses, le fauve s'était allongé et ronronnait légèrement.

Gentille fille ...

A ce moment, le lourd heurtoir se cogna par trois fois à la majestueuse porte de chêne, annonçant une visite.

Knowledge se remémora alors le message qu'il avait reçu quelques jours auparavant par un aigle royal, le coursier favoris des montagnards, toujours apte à survivre dans des conditions difficiles.

Il rédigeait tranquillement une note assis à son imposant bureau de pierre blanche, quand un bruit l'avait fait se retourner.
Derrière la fenêtre ornée d'or, se tenait l'oiseau, frappant du bout du bec sur la vitre pour manifester son impatience.
Le message avait été écrit par le plus grand sage d'un monastère perdu au creux des montagnes, et qui enseignait une magie dont il gardait jalousement le secret. Knowledge en avait entendu parler, mais ces tentatives pour se lier n’avaient jamais vraiment abouties.

Or, voila qu'aujourd'hui il lui écrivait pour le prévenir de l'arrivée d'une nouvelle élève. Celle ci appartenait à la race des elfes, et se nommait Iran Dorah. Elle disposait de talents hors du commun, mais "Il lui manquait quelque chose" et il osait espérer que l'école de Kervaël pourrait combler cette lacune.

Ce message avait intrigué Knowledge et, malgré son calme légendaire, il ne pouvait nier qu'une certaine curiosité animait son esprit quant à la jeune fille.

Ainsi, il se contenta de rester à côté d'Iris et de prononcer un simple "Entrez", se doutant bien de la personne qui se trouvait derrière la porte.

La jeune elfe pénétra dans le bureau, regardant d'un oeil intéressé tout ce qui se trouvait dans la pièce. Ses origines elfes se voyaient dans chacun de ses mouvements. Ses longs cheveux roux se détachaient clairement sur sa robe vert clair qui mettait ses yeux en valeur. Ses yeux qui s'étaient d'ailleurs posés sur le sage, l'analysant, le détaillant de la tête au pied.

Aussitôt, Knowledge su qu'elle avait utilisé l'occlumancie afin de bloquer son esprit aux pensées étrangères. Il jugea préférable de ne pas utiliser toute la puissance de la légilimancie dès le premier contact.

Il s'éclaircit la gorge et lança d'une voix forte :


Chère élève ... Bienvenue dans nôtre école. Je me nomme Knowledge, et suis, comme vous le savez, le "dirigeant" de cet établissement. A moi de réparer quand un élève un peu trop enthousiaste fait exploser la moitié d'une tour, ou lorsque nous perdons quelques retardataires dans les marécages ... rassurez vous je plaisante bien sur ajouta t'il devant la mine inquiète de la jeune fille.

Et vous même, vous nommez ... Iran Dorah c'est bien cela?
L'air intrigué, la jeune fille confirma d'un hochement de tête.


Et bien chère mademoiselle, vous maîtrisez à ce que je vois l'occlumancie. Y'a t'il des choses de votre passé qui n'ont rien à faire dans cette école ? Que recherchez vous parmis nous ?

Il s'installa à son grand bureau, la détaillant de ses yeux clairs, croisant les mains sous son menton.
Revenir en haut Aller en bas
Iran Dorah
Elfe
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : A lécole de magie de Kervael

MessageSujet: Re: A l'école pour apprendre   Ven 1 Mai - 11:36

HRP:
De quelle race ou peuple fait partie le grang maître?

RP
Dés qu'elle pénétra dans le bureau, elle sut qu'elle était là où elle devait être. Tout respirait ici la magie, l'ingéniosité et la connaissance. Cependant elle ne laissa que brièvement son regard trainer sur les merveilles occupaient l'endroit. Il s'agissait de faire bonne impression dans tous les sens du terme. Elle ne pouvait pas se permettre de subir une nouvelle humiliation ou pire d'être éconduite.

Elle ne put s'empêcher de détailler son hôte, même si peut importait qui la recevait pourvu qu'il lui donnât ce qu'elle attendait. Tout de suite la sagesse et l'acuité de son esprit lui apparurent et un certain sentiment d'insécurité l'envahit. Sentiment accru par la présence du félin. Ses années d'étude au monastère ne pouvait lui laisser ignorer de quelle espèce il s'agissait ainsi que ses admirables qualités. Enfin admirable, si on l'avait de son côté...
Si elle e doutait encore, elle était certaine qu'elle passait un test et chacun de ses gestes, chacune de ses paroles seraient retenus à charge ou à décharge. Imperceptiblement elle se raidit faisant légèrement remonté son menton. Cette posture lui donnait un peu une attitude de défi même si il n'en était rien. Elle s'empressa de se détendre et de baisser la tête tout en inclinant le buste vers l'avant e signe de salut et d'obéissance. De lourdes mèches rousse glissèrent à l'avant de ses épaules.

Elle ne savait pas si l'humour du grand maître était preuve de désinvolture ou au contraire de très grandes connaissance et intelligence. Elle avait déjà pu vérifier que ceux qui était pourvu d'une telle vertu étaient bien plus retord que ceux qui se prenaient trop au sérieux et en était dépourvu.
Elle choisi de penser que celui qui était assis devant elle était de haute nature. Une certaine impatience s'insinua en elle. Aucun agacement mais seulement celle de se mettre immédiatement au travail et d'apprendre. Les enseignements d'une personne comme le grand maître ne pouvaient être que passionnant. Encore fallait-il réussir son entrée et si ses objectifs étaient ambitieux, elle était assez lucide sur ses capacité pour savoir que la partie n'était pas gagnée..

Elle redressa lentement la tête et acquiesça de la tête à la mention de son nom, attentive à tous les indices que pouvait lui donner la voix et l'attitude du Grand Maître. Tout chez lui indiquait une certaine bonhommie. De la faiblesse, aurait-elle pensé d'un autre, mais son hôte respirait tant la connaissance et la sagesse qu'il gagna encore dans son esprit encore une parcelle de respect. Oui elle se servait de l'oclumentie même si le terme maîtrise était sans doute exagéré et d'autres choses encore mais qu'il n'était pas temps de révéler ici...

Et cette question! Dés sa première phrase il avait fait mouche. Elle ne savait que trop c'était bien son passé qui l'amenait ici, mais elle savait aussi qu'il ne pouvait être qu'une entrave à sa progression. Elle savait aussi que sa réponse pèserait dans l'opinion que le grand maître se ferait-d'elle.
Après tout autant dire la vérité, même si elle pouvait e cacher d'autres...

"Je suis là pour apprendre tout ce que cette école voudra bien m'enseigner et mon passé ne pourra qu'être une entrave car il m'a déjà trop longtemps éloignée du savoir. Je ne veux en retenir que la dernière phrase du Doyen du monastère: Je suis une ignorante."

Elle prit une respiration qui devait précéder la question qui lui brûlait les lèvres: "M'enseignerez vous?"

Mais elle la reteint au dernier moment. Son impatience ne serait-elle pas retenue contre elle? Elle garda un silence angoissé dans l'attente de celui qui ne pouvait être que la plus haute personnalité de l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Knowledge
Prophète
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 16/06/2008
Localisation : Là où tu as besoin de réponses

MessageSujet: Re: A l'école pour apprendre   Dim 3 Mai - 2:26

Knowledge resta impassible pendant que la jeune fille le jaugeait du regard. Son aspect étrange devait la troubler, et elle devait penser à une plaisanterie.
Cependant, Iran Dorah décida de répondre à sa question.

Le vieux mage sentit que la jeune fille souhaitait ardemment apprendre. Il n'avait même pas besoin de lire dans son esprit pour le voir. Néanmoins, elle devait avoir peur que sa soif d'apprendre et son impatience soient un mauvais point car elle ne lui demanda pas s'il l'acceptait dans son école.

Lorsqu'elle eut fini, un silence s'installa. Iran n'osait plus prendre la parole. Lui, se contentait de la regarder calmement.

Au bout de deux - trois minute de silence rythmées par les ronronnements d'Iris, Knowledge pris la parole.


Bien ....Tu dois savoir qu'il est impossible de tout savoir en ce monde.

La connaissance est un apprentissage quotidien ...
Si tu veux devenir une des plus grandes mages de ce royaume, tu dois constamment entretenir ton esprit, l'aiguiser, lui faire comprendre les mécanismes qui régissent notre monde, l'épanouir, et aussi ... la chose la plus importante ...


Il sentit qu'elle était suspendue à ses paroles.

.... tu dois vivre Iran Dorah .... tu dois apprendre de tes congénères ... et pas seulement de ceux que tu respectes .... Je pense, mais je peux me tromper, que cette notion est difficile à admettre pour toi. Aussi, je ne m'attend pas à ce que tu comprenne cette leçon aujourd'hui ... mais elle constituera la base de ton enseignement dans cette école ...

Voyant une lueur dans les yeux de la jeune femme : Oui, cela veut dire que je t'accepte officiellement en tant qu'éleve dans cette école ... si tu veux toujours y apprendre bien sur ...

Durant son monologue, il s'était levé et avait arpenté la pièce en faisant de grands gestes. Il regagna donc son bureau, et, s'adressant à la jeune elfe :

Avant que vous rejoigniez les cours, je voudrais savoir quels sont vos domaines de prédilection ...

En lui posant cette question, il déterminait surtout s'il pourrait lui donner des cours privés ou non durant ses études ...
Revenir en haut Aller en bas
Iran Dorah
Elfe
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : A lécole de magie de Kervael

MessageSujet: Re: A l'école pour apprendre   Dim 3 Mai - 13:09

HRP: je te remercie d'avoir pris le temps de lire ma fiche. Le grand maître semble avoir bien cerné mon personnage et j'en suis très contente

RP
Le silence pesait de plus en plus sur l'esprit d'Iran Dorah. Non qu'elle soit du genre à se saouler de bruit, ou à le craindre. Des années de solitude et d'apprentissage dans les bibliothèques sombres du monastère ou dans les recoins des forêts pour trouver paix et concentration lui avaient appris à aimer le silence durant lequel l'esprit peut voyager jusqu'aux limites des ses possibilités. Mais celui-ci semblait hypothéquer ses chances d'être admise dans l'école et ça elle ne pouvait l'envisager. Cela signifiait pour elle rester ignorante, dire adieu à tous ses projets, bref devenir une coquille vide....

Enfin, le maître prit la parole et ses premières paroles ne lui apprirent rien.

*Pense-t-il que je sois persuadée que la connaissance ne demande aucun travail?...*

Elle était là parce qu'elle était prête à apprendre et se soumettre à la discipline qui lui serait imposée. Elle en avait la force elle le savait elle en avait la volonté et tout le monde finirait pas le reconnaître. Elle ne put s'empêcher d'allumer une lueur de défi dans ses yeux d'émeraude qui échappa peut être au maître en raison de ses gesticulations lorsqu'il parlait.
Elle au contraire, immobile ne perdait rien de ses paroles. Elle était déjà en apprentissage et attendait de tout son être LA réponse qu'elle attendait: allait-elle être admise ou pas.
Jouait-il avec elle ou cherchait-il à la décourager? Peu importait même si elle devait passer par tous les étas du doute elle attendrait patiemment la réponse espérée.
Mais avant toute chose le dernier conseil du maître lui arriva en plein coeur. En effet il était difficilement pensable qu'elle puisse apprendre d'autres personnes que de supérieurs. Que pouvait-elle bien apprendre d'esprits inférieurs?

*Fadaise! Idéalisme! On croirait entendre...*

Sa pensée se referma au souvenir du prénom qui remontait en elle sans autorisation. Mais cela n'avait pas d'imoortance la seule réponse qu'elle pouvait entendre arriva à ses oreilles. Elle sentit le soulagement l'envahir et un petit sourire de satisfaction se peindre sur son visage qu'elle masqua aussitôt en s'inclinant en signe de remerciement.
Si elle acceptait?!! Autant demander à un aveugle s'il veut voir...

"Je vous remercie grand Maître. J'accepte bien entendu votre accueil et me prêterais à tout ce qu'il faudra pour me montrer digne des enseignements de l'école."


Elle se sentit comme au jour d'un nouveau départ, ou au premier jour du printemps lorsque toute la nature envoie son désir de renouveau et vous emplit le coeur et l'âme d'allégresse.
Cela ne devait pas l'empêcher de répondre à la dernière question...
Le mot prédilection était un bien grand mot étant donné que son désir le plus cher était de réussir en tout, mais elle se limiterait, ou essaierait, à ce qu'elle avait déjà pu expérimenter. Cependant, elle darda son regard dans celui du Grand Maître pour montrer sa détermination

"Comme ceux de mon espèce j'ai des facilités dans la magie de la nature et ma naissance je crois m'a donné des dons dans la maîtrise des esprits. Je peux lire dans l'esprit des autres et même influer sur eux, mais mon manque de pratique et d'enseignement ne me permettent pas de le faire volontairment et de façon maîtrisée...
Mais bien sûr je désire apprendre en toute matière que vous jugerez bon de m'enseigner..."


Puis elle s'inclina de nouveau attendant le verdict suivant de son hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Knowledge
Prophète
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 16/06/2008
Localisation : Là où tu as besoin de réponses

MessageSujet: Re: A l'école pour apprendre   Dim 3 Mai - 22:44

Knowledge se contenta d'hocher la tête lorsqu'il entendit les dons de la jeune Iran Dorah.

Il se doutait qu'elle avait des facilités en ce qui concernait la magie de l'esprit : en effet la maîtrise de l'occlumancie ou du moins un début de maîtrise était déjà une preuve de concentration et de talent ...

Quant à la magie de la nature, il aurait du s'en douter ... quelle meilleure race que les elfes pour cela ?


Lire dans les esprits est un don rare qui doit être entretenu ... Je vais t'entraîner jusqu'a ce que tu maîtrises ce pouvoir car il n'est pas bon de traîner sans le vouloir dans les pensées de quelqu'un d'autre ...

Néanmoins, tu ne dois t'en servir que lorsque ta survie en dépend !
Ce don que tu as reçu peut être très mal interprété ... je pense que tu n'apprécierais pas que, lorsque tu te douches par exemple, un intrus t'observe par le trou de la serrure ...

Et bien c'est la même chose pour la légilimancie ! Observer les pensées des autres s'est t'en prendre à leur liberté et cette école n'est pas faite pour ça.

Je sais tu pourrais me dire, mais alors dans ce cas, pourquoi ne pas interdire cette pratique ? Tout simplement parce que toute forme de magie doit être encouragée ... même la magie noire ...

Ce qui compte n'est pas le style de magie que l'on pratique, mais la façon dont on l'utilise ...


Il s'interrompit, regardant sa montre.
Je parle, je parle, et le temps passe à une vitesse ....

Il est temps pour toi de passer à la pratique, et de me montrer ce que tu vaux ...

Je vais penser à quelque chose, et tu devras tenter de deviner ce que c'est.


Devant l'air inquiet de la jeune elfe, il ajouta : Ne t'inquiète pas, ce n'est pas une épreuve éliminatoire, juste un simple cours ... Essaye de te visualiser dans mon esprit, il peut prendre n'importe quelle apparence ... moi, je le vois plutôt comme un labyrinthe de pièce et à chaque fois que tu ouvres une porte, tu t'approche de ce que je pense ... à toi d'avoir assez de concentration pour aller jusqu'au bout ...

Il s'installa confortablement, pensa à une glace à la fraise et regarda Iran Dorah.
Revenir en haut Aller en bas
Iran Dorah
Elfe
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : A lécole de magie de Kervael

MessageSujet: Re: A l'école pour apprendre   Lun 4 Mai - 8:49

Elle écouta sans mot dire les théories du vieux maître sur les pouvoir de l'esprit, mais elle n'en avait cure. De toute façon elle ne les maîtrisait pas et qui plus est, elle ne voyait pas pourquoi ne pas utiliser un pouvoir que l'on avait. Tous ceux qu'elle pourrait emmagasiner lui seraient utiles. Cependant elle était bien d'accord, il ne fallait abuser de rien, ne pas gaspiller son énergie et ne pas trop se dévoiler.
La chose qui pouvait par contre lui être profitable était l'idéalisme de Knowledge. Encourager toutes les formes de magie et permettre son enseignement voilà qui était très intéressant et elle ne se priverait pas d'apprendre tout ce qu'elle pourrait.
En parlant d'apprendre, il était apparemment temps de se mettre au travail et ce n'était pas pour déplaire à la jeune elfe.
Le défi qui lui était imposé allait demander beaucoup de travail et d'énergie, d'autant qu'elle se doutait bien que pénétrer un esprit comme celui du grand Maître ne devait pas être chose aisée. Mais il fallait bien commencer par quelque chose et elle mit ses facultés de concentration au travail.

*D'abord me souvenir des sensations que j'éprouve lorsque cela arrive à mon insu...*

Quelques seconde suffirent pour ressentir un léger vertige puis une brume se forma à l'arrière de ses yeux alors que le vertige disparaissait. Cette brume semblait bien épaisse...

*Les défenses de l'esprit? Qu'y a-t-il derrière? Je dois m'imaginer ce qu'il y a derrière*

Elle reprit à son compte l'image du labyrinthe et bientôt un mur infranchissable se dressa devant elle. Aucune ouverture ne s'y dessinait et bientôt elle fut rejetée dans la brume.

*Ce n'est pas cela un labyrinthe... Qu'est-ce que je connais le mieux? Une forêt? Non trop fouillie... Une bibliothèque... Une bibliothèque bien agencée et bien rangée*

Elle refranchit la brume et se trouva dans l'antichambre d'une vaste bibliothèque. Elle en eut le souffle coupée. Jamais elle n'en avait vu de si grande ni de si lumineuse.

*Sont-elles toutes comme ça ou bien est-ce la sagesse du maître qui la rend ainsi?
Par où commencer?*


Elle chercha du regard, de tout côté la direction, le département à explorer en premier, nulle indication. Elle regarda le Maître pour avoir un indice et ne tomba que sur son sourire bienveillant et fut aussitôt expulsé de la bibliothèque.

*Concentre-toi! L'entrée...
Je dois chercher le Maître dans ce dédale... Où te caches-tu?....*


Soudain l'évidence la frappa.

*Bien sur la lumière est celle de l'esprit du maître!
D'où vient-elle?...
Par là elle semble plus forte*


Les département de philosophie de magie et d'histoire disparurent derrière elle tandis qu'elle se dirigeait vers des rayonnages dédiés à des chose dont la trivialité la dégoutait presque.

*Ébénisterie, pêche... Où donc m'emmène-t-il?
Cuisine?
J'ai du me tromper. Et pourtant.... Cette lumière... Elle de plus en plus vive!...*


Elle se trouva bientôt devant l'étagère des livre de recette. Un livre sur les gourmandises semblait scintiller plus fort que les autres.
Elle s'en saisit avidement, mais une brulure intense lui mordit l'esprit.

"Haaa!"

Elle se retrouva de nouveau dans le bureau face au maître. Elle avait échoué. Et pourtant elle s'était trouvé si prés du but! Elle baissa la tête de dépit, contrainte d'avouer son échec

"Je ne sais pas. Je crois que vous pensiez à une gourmandise mais je n'ai pas réussi à savoir laquelle... Je crois que je vais devoir recommencer... Ce ne sera pas facile..."

Elle prit alors conscience de la fatigue qui s'était emparé d'elle. Dans cet état même la brume risquait de rester inaccessible...

*J'espère qu'avec l'entrainement je ressentirai moins d'effets secondaires*
Revenir en haut Aller en bas
Maelström
Djinn des océans
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 11/06/2009
Localisation : Où vous voudrez, mais PAS dans une théière !

MessageSujet: Re: A l'école pour apprendre   Jeu 25 Juin - 18:14

Tikitik tikitik…

« Sale bêêêête ! »

Tikitik tikitik…

L’animal ne cessait de courir, martelant de ses petites pattes agiles les massives dalles de pierres froides qui pavaient l’un des longs corridors de l’aile gauche du château.
Dès qu’un de ses coussinet rebondi se posait sur le sol, on entendait le cliquetis de longues griffes heurtant le dallage. Tikitik tikitik… tikitik tikitik…

« Rends-moi ça tout de suite !!! »

Ne modifiant aucunement l’allure de sa course, au grand désespoir de son poursuivant, le lapin-cornu dont les majestueuses ramures emprisonnaient un petit objet d’aspect sphérique et transparent, poursuivait sa folle traversée du sinueux dédale qu’offraient les couloirs de l’école de magie. Faisant toujours la sourde oreille aux appels incessants du jeune-homme qui le pourchassait, le sprinter aux courtes pattes pris un virage très serré exécutant un léger dérapage. Tout d’un coup, le garçon dont le teint bleu virait sensiblement au violet sous l’effet de la colère et de la fatigue, se métamorphosa en une espèce de chien-loup au singulier pelage azuré, et fondit sur le gibier.
Un déchirant bramement de désespoir (car il faut savoir que les lapins à cornes brament comme les cerfs), suivit de près par un bruit de verre brisé, résonnèrent dans l’interminable couloir.

« oups… cassée… Maître Knowledge va être furieux… »

L’étudiant contempla d’un air catastrophé les débris épars sur le sol, vestiges de la précieuse boule de cristal que lui avait confié son professeur, et désormais symbole même de sa maladresse légendaire.

« Après tout ce n’est pas si grave que ça… C’est un très grand prophète non ? Il n’en avait pas vraiment besoin… C’était juste pour le folklore, purement décoratif… oui voilà, décoratif ! Certainement rare et onéreux, mais purement décoratif ! »

Le léporidé toujours suspendu par les oreilles, continuait de donner de grand coups de pattes dans les airs, comme s’il tentait de s’évader en galopant dans le vide.

# Maelström... bougre de chenapan je vous pris instamment de venir dans mon bureau !#

Le garçon sursauta, la voix du vieux sage venait de retentir dans sa tête.

*Aïe… Nan pas possible… il est déjà au courrant ?! Maudits télépathes ! on peut même plus penser librement, ce vieux schnock sait tout!*

Tout d’un coup Maelström réalisa qu’il ferait mieux de penser prudemment pour ne pas aggraver son cas, au cas où le vieux schnock en question aurait la fantaisie de surveiller ce qui lui passait par la tête.

C’est la gorge serrée par une indicible anxiété que le jeune homme dont le teint virait sensiblement au bleu pâle, actionna le lourd heurtoir d’airain de l’imposante porte. Comme aucune réponse lui fut faite :
* À un âge avancé comme le sien, il est normal qu’il devienne un peu sourd…*
Malgré cela, il jugea qu’il devait peut-être entrez ; après tout, il avait été convoqué.
Il pénétra donc dans le bureau où il fut accueilli par une vive réaction du félin domestique qui lui montra ses crocs acérés en poussant son usuel et menaçant feulement.

« Hé oh, Couché mistigri ! Psssst, vilain matou va… »

Le fauve ne sembla pas s’apaiser pour autant, et n’ôta point son regard insistant du compagnon à grandes oreilles que le djinn retenait toujours prisonnier.

Le charismatique directeur de l’école se tenait au centre. À première vu il n’avait pas l’air en colère. Bien que Maelström ne l’ait jamais vraiment vu perdre son calme (et pourtant les occasions n’avaient pas manquées), il lui sembla que présentement le regard bienveillant de son maître ne recelait aucune once de sévérité.

*Après tout… il n’a peut-être pas l’intention de me sermonner.*

Il s’avança au milieu de la pièce, en essayant de se donner une certaine contenance, saluant respectueusement le grand homme qui se tenait devant lui, articula ces quelques mots :

« Bonjour maître… Pourquoi m’avez-vous appelé ? »

Tout à coup, son regard qui vagabondait de mur en mur, sur les étagères remplies de bibelots, afin d’éviter celui de son imposant interlocuteur, se posa par hasard sur une personne dont il avait jusqu’à présent ignoré négligé la présence.
« Oh ?! »
À la vue de celle-ci le cœur du jeune marid fit un bond dans sa poitrine : Elle était tout simplement magnifique.
Il se rappelait avoir passé plus d’un cours d’Histoire et répartition géographique des espèces d’Almaran’daelin, à parcourir son manuel en regardant les gravures représentant des individus des nombreuses races qui peuplaient Almaran. Un de ses passe-temps préféré était précisément de marquer de sa plume par une croix, les pages de ses espèces favorites… Combien de fois avait il contemplé les images d’adorables fées, de mystérieuses sirènes, de séduisantes vélanes, ou encore les gracieuses femelles de la race a laquelle appartenait cette inconnue. De longues oreilles en pointe, un visage aux traits doux et fins, le corps élancé et gracile, ainsi que l’allure fière et la mine intelligente ; cela ne faisait aucun doute :
Il était face à une elfe, l’une des plus exquise créature de ce monde, et visiblement ce spécimen faisait bien honneur à ceux de son peuple.
Avec ses cheveux d’un roux incendiaire et ses yeux en amandes d’un vert émeraude, elle était tout simplement d’une beauté à vous couper le souffle.

« B… bb… bonjour mademoiselle… »
Revenir en haut Aller en bas
Iran Dorah
Elfe
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : A lécole de magie de Kervael

MessageSujet: Re: A l'école pour apprendre   Dim 28 Juin - 12:13

Elle attendait avec impatience une réponse de celui venait de devenir son maître. Elle ne savait pas ce qui l'attendait, du mépris, de la colère, un conseil, une explication une question?
Le mépris c'est ce que lui inspirait son échec, elle qui n'en avait pas l'habitude avait du mal à l'accepter. La colère aurait pu lui appartenir mais depuis un jour de sang elle en avait fait un sentiment étranger. Les autres elle les espérait afin de progresser au plus vite sur le voie qu'elle s'était fixée.
C'est alors que le marteau de porte avait annoncé l'arrivée d'une nouvelle personne.
Et quelle personne!
Un djinn des océan. Si ces créatures avaient toujours noblesse et pouvoirs dévastateur celui-ci semblait plutôt emprunté.
Que venait -il faire ici et à ce moment précis? Elle ne put retenir une réaction d'impatience.

*Il aurait pu choisir un autre moment pour faire irruption!*

S'il avait pu lire dans les pensées de l'Elfe, la créature aurait pu y sonder sa contrariété de se voir retardée dans sa marche vers le savoir. Si elle ne se trouvait dans une école de magie, que dis-je, sans doute la plus grande de toute elle aurait pu se demander qui était ce clown capable de brandir un lapin cornu devant le grand maître des lieux. Difficile de voir en lui un membre de l'école? Un élève? Difficile de l'imaginer. Un professeur? Encore mojns.
Elle savait par expérience que chacun pouvait cacher des talents insoupçonnés derrière les apparences les plus trompeuses, mais là c'était un peu exagéré et d'ailleurs elle n'avait pas l'intention de lui prêter la moindre attention.
Après avoir tourné brièvement la tête pour constater l'identité de l'intrus, elle riva de nouveau son regard sur le vénérable dont elle attendait ses premiers véritables progrès dans la matière qu'elle souhaitait maîtriser au plus vite.
Le félin se chargeait parfaitement d'accueillir le djinn comme il se devait.

« Bonjour maître… Pourquoi m’avez-vous appelé ? »

A ses mots Iran Dorah se senti giflée. Le grand maître accordait autant d'attention au chasseurs de bestioles qu'à son apprentissage et avait convoqué ce... Elle aurait eu du mal à ce moment de trouver le qualificatif approprié à l'importun. Elle reporta sa déception vers la créature bleuâtre et riva ses regard sur elle et croisa son regard encore plus intrusif que son apparition.
Cependant elle ignora l'investigation visuelle dont elle faisait l'objet. A côtoyer les différentes races de ce monde elle avait pris l'habitude de ce genre de réaction surtout de la part des mâles. Les premiers temps elle s'était sentit gênée voir salie, mais elle avait bien vite compris que cela pouvait apporter des avantages dans la menée des relations qu'elle pouvait entretenir avec les uns ou les autres. Relation rarement désintéressées....
L'exclamation mie étonnée mie admirative du djinn eut même l'heur de l'amuser un tantinet et d'esquisser un l'ébauche d'un sourire, de quoi ajouter un nouvel éclat à son visage. Elle sentit donc encline à répondre plus civilement au salut du nouveau venu qu'il n'aurait pu espérer une fraction de seconde plus tôt.
Elle inclina légèrement le buste vers la marine créature tout en gardant ses prunelle fixées sur son visage que l'on pouvait sans désir de l'offenser qualifier d'ahuri. Puis , se redressant, elle reporta son attention vers le vénérable espérant qu'il expédierait l'avorton le plus vite possible.
Il y avait des choses plus sérieuse dans ce monde que de donner le chasse aux lapins cornus...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'école pour apprendre   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'école pour apprendre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une école pour apprendre la politesse...
» Questions pour apprendre à mieux se connaître
» Quelle école pour quelle société ?
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» [FB] L'ivrogne et le médecin - Duel au sommet [PV Arthy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Almaran'daëlin :: Kervael :: l'Ecole de Magie-
Sauter vers: