Almaran'daëlin

Almaran'daëlin est un monde peuplé d'innombrables créatures. Des elfes, des vampires, des humains, des sirènes...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Espèces rares (Pv Iran)

Aller en bas 
AuteurMessage
Edouard Gray
Farfadet
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 11/06/2008
Age : 29
Localisation : Sur la route de Kervael

MessageSujet: Espèces rares (Pv Iran)   Mar 21 Juil - 13:33

L'Aube venait de lever sur le monde. La Forêt s'agitait au grès des vents volages comme un immense navire d'émeraude.
Il lui avait fallu des années pour revenir chez-lui. Le voyageur s'arrêta au milieu d'une clairière paisible et contempla le paysage avec un ravissement non-feint. Ses yeux de brume s'ancrèrent dans le ciel et sa main en revers pour contrer le soleil naissant, il se mit à rire. On était jamais hilare par hasard, le fait était que lui-même se contentait de peu et cela le rendait souvent superficiel, un brin enfantin aux yeux des autres.
Sans cesser de rire, le jeune homme entreprit de faire le tour de la place champêtre au pas de course. C'était assurément un spectacle inquiétant mais heureusement pour sa fierté, seuls quelques oiseaux passagers y assistèrent.

Edouard finit par se calmer, la fatigue étant le meilleur remède aux débordements de joie et alla s'affaler contre un rocher.
Il ferma les yeux un court instant avant de les rouvrir. Ce qu'il découvrit à ses pieds et par la suite, tout autour de lui, l'étonna. Un cercle de champignons, connus dans de nombreuses légendes comme des cercles de fées le cernait.
Son sourire d'abord perplexe s'élargit et il se remémora avec bonne humeur ce que les humains disaient à ce sujet : un portail vers le monde féérique.
Les dormeurs qui choisissaient ce cercle pour s'y reposer basculaient peu à peu dans un sommeil irréparable.

*Ai-je failli me faire avoir moi aussi ?* Songea t-il avec ironie.

Le Farfadet se redressa légèrement puis parcourut d'un vaste regard les bois enchantés qui l'entourait.
Il connaissait la Forêt, savait que cette apparente quiétude était trompeuse. Et puis elle ne s'en trouvait pas moins peuplée d'êtres plus ou moins pacifiques.
Lui-même, s'il n'appartenait à aucune de ces catégories ne venait pas vraiment en paix. Il fallait avant tout qu'il sache qui il était vraiment.
Sans vraiment se rendre compte de se qu'il faisait, l'ancien apothicaire s'était mis à cueillir les végétaux à ses pieds.
Il ne se servait pas de son couteau habituel mais travaillait à mains nues, ses doigts semblaient trancher comme des lames et il eut bientôt un matériel de choix pour ses antidotes.


* Couper le poison avec une glace, accueillir le remède à mains tendues...*

Comme Edouard aimait cet adage, qu'il avait inventé lui-même ! Depuis fort longtemps qu'il travaillait dans la pharmaceutique, jamais il n'avait eu affaire à d'aussi fascinnants spécimens...
Ces champignons bénéficiaient d'un environnement non-corrompu et tellement privilégié !
Lui qui n'avait jamais eue la moindre parcelle lyrique, il se sentait presque le devoir de protéger ces lieux.
Conforté dans un but aussi noble, le jeune homme décida d'aller faire une sieste car après tout, il en avait bien besoin.

Cette fois, il choisit d'escalader le rocher qui lui avait servi de tuteur, non pas qu'il craignait la malédiction du cercle de champignons, il l'avait savamment déjouée, mais il s'assoupissait souvent dans des endroits malfamés.
Pour une raison qu'il lui échappait, il avait gardé en mémoire la traversée du Domaine Sauvage et n'était pas prêt de l'oublier.
Voilà pourquoi, par prudence et aussi par orgueil, il raffolait des endroits surélevés.
Cependant, il ne s'était pas plus endormi qu'il sentit une présence. Une proximité dont le parterre bucolique avalait chaque pas comme pour mieux les étouffer.
Un peu étonné mais nullement gêné, il descendit lestement de son perchoir pour mieux accueillir l'être qui avait découvert sa planque...
Revenir en haut Aller en bas
Iran Dorah
Elfe
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : A lécole de magie de Kervael

MessageSujet: Re: Espèces rares (Pv Iran)   Jeu 23 Juil - 9:48

HRP: Je viens juste de voir le sujet...

RP
Cela faisait plusieurs heures qu'elle hantait les bois. Elle y était chez elle et chacun de ses frémissements lui apportait des nouvelles des alentours. Munie d'un long bâton de noisetier, elle écartait à ses pieds et autour d'elle les plantes qui pouvaient cacher ce qu'elle cherchait. Car visiblement elle cherchait quelque chose. Sans doute un objet qu'elle aurait égaré lors d'un précédent passage, mais ce lieu n'était pas réputé pour être propice aux promenades, mais bien sa propension à faire croitre les espèces les plus variées et es plus rares.
Pour l'observateur qui la surprendrait dans son manège, difficile de savoir... Habillée comme à son habitude d'une longue robe, verte pour la circonstance, rehaussée s'une ceinture de cuir fauve, elle n'était pas à proprement parlée équipée pour les incursions dans la forêt, mais sa qualité d'Elfe lui permettait d'en déjouer la plus part des inconvénients comme s'accrocher dans les épines que certains essences semblent prendre plaisir à développer. Les longues fentes de chaque côtés des pans de sa tenue favorisaient e outre ses enjambées et lui donnait une allure encore plus élégante.
Elle arriva à l'orée de la clairière et s'immobilisa, une certaine joie lui parvint. Une joie enfantine et qui n'avait rien à voir avec le lieu.
C'était là le fruit du travail qu'elle s'était imposée au contact du Vénérable comme elle se plaisait à l'appeler. Elle en était encore à un point imparfait de son apprentissage, durant lequel elle avait réussi à faire tomber certains barrières, mais comme si celles-ci s'était grippée, elle ne parvenait plus à les relever. Cela avait pour conséquence de la laisser ouverte à toutes les pensées et émotions qui flottaient autour d'elle au risque des les mêler en un inextricable envevêtrement d'informations qui outre qu'elles étaient difficilement utilisables envahissaient parfois son esprit et amoindrissaient sa concentration pourtant légendaire partout où elle avait été élève. Cela ne cassait de la contrarier. Elle devait apprendre plus vite. D'ordinaire, déjà, elle faisait montre d'une avidité de savoir et d'une certaine impatience, malgré son caractère immortel lorsqu'il s'agissait d'acquérir de nouvelles connaissance. Mais ces derniers temps cela était devenu encore plus vital pour elle...
Il y avait donc quelqu'un ici. Elle s'en serait bien passé. Elle était habituée aux bibliothèques et aux salons et se voir fourrager dans la végétation lui donnait l'impression de revenir en arrière vers tout ce qu'elle avait à un moment rejeté et cela la mettait un peu mal à l'aise, même si sa race ne pouvait pas être complètement dépaysé dans le milieu sylvestre. La personne présente ne semblait cependant ni hostile ni dangereuse, c'est en tout cas ce qu'il laissait paraitre. Car c'était un mâle à n'en pas douter. Elle choisit alors de ne pas pousser son investigation dans cette voie. Elle avait d'autres urgences et son bâton reprit ses va et vient devant elle comme la canne d'un aveugle, aveugle qu'elle se faissait l'impression d'être à plusieurs titre, mais cela était une autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Edouard Gray
Farfadet
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 11/06/2008
Age : 29
Localisation : Sur la route de Kervael

MessageSujet: Re: Espèces rares (Pv Iran)   Ven 24 Juil - 23:29

(hj : mince, je te l'avais pas dit... sorry !)

Le jeune vagabond au regard argent se tenait paisiblement face à l'apparition aussi étrange inattendue. Néanmoins, quand il vit qu'elle passait simplement son chemin, son flegme légendaire parut se lézarder et il s'appuya contre le rocher impavide qui assurait ses arrières.
Ce fut à ce moment-là, cet instant précis où sa main d'albâtre frôla la pierre qu'il rencontra le passé, une infime bribe de mémoire.
Un crépuscule d'automne, un enfant jouait au milieu des bois endormis. Puis il se mettait à courir dans les fourrés, à la recherche de ses parents mais au lieu de les appeler par leurs noms, il se précipitait vers un immense pierrier jusqu'à un gros menhir qu'il escaladait...et essayait d'attraper une Lune.
Le brusque retour à la réalité lui fit l'effet d'une gifle, son souvenir lui semblait absurde, irréel et pareil à un rêve éveillé.
Il reporta son attention sur l'inconnue bien que pourtant, il ne se rappelait pas l'avoir relâchée et soupira longuement.

Tandis qu'il la dévisageait, plutôt son dos en l'occurrence, il lui apparut qu'il s'était peut-être montré un peu trop calculateur, un tel comportement faisait souvent fuir...
C'était plus fort que lui, il n'aimait pas se faire surprendre et il arrivait assez bien à s'immaginer sa réaction s'il avait été à la place de la jeune femme.
Quelqu'un qui vous attendait ainsi, on se demandait pourquoi, inévitablement.
Néanmoins, la voir lui suffisait pour comprendre qu'elle ne se rangeait pas dans cette catégorie là.
Elle paraissait comme lui en fait, accaparée par son but, au-delà des âges. Il doutait quand même qu'elle soit aussi orgueilleuse que lui mais passons...
Cela allait dépendre de la suite...Il ne pouvait pas juger aussi facilement.
Edouard se mit à sourire, ce qui n'était pas vraiment rare chez-lui puis il lança d'un ton légèrement acerbe :


- Hé, bonjour quand même !

* Ce n'est pas comme si je m'apprêtais à piquer un somme...*

Cela dit, le Farfadet s'approcha de sa placide interlocutrice et jeta un regard contemplatif sur sa canne.
Les occasions de se rencontrer étaient assez rares dans une forêt et il ne comptait pas laissait passer une telle chance.
Cependant, il se contenta d'observer impassiblement l'Elfe à la robe émeraude sans prononcer une seule question.
Il était du genre entier comme gars alors il pensait chacun son tour, aussi par galanterie. Et puis il était curieux.
Il était en présence de sa première habitante de Kervael depuis un demi-siècle au moins...
Revenir en haut Aller en bas
Iran Dorah
Elfe
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : A lécole de magie de Kervael

MessageSujet: Re: Espèces rares (Pv Iran)   Sam 25 Juil - 10:52

HRP: J'avais compris que tu étais en hauteur sur le rochers par rapport à moi... Me suis-je trompée?

RP:
Un petit être se laissa tomber à près d'elle en l'interpellant de façon plus que cavalière en tous les cas d'une manière qu'elle était loin d'appréciée. Une Elfe ne peut renier l'éducation qu'elle a reçue. Pour avoir étudié les différentes cultures entre autre, elle savait que les siens passaient parfois pour maniérés, mais même en essayant d'étalonner cette irruption dans ses occupations à l'échelle des humains, elle pouvait trouver cela pour le moins déplacé. Les humains? Pourquoi les humains me direz vous? Pourquoi pas les trolls? Tout simplement parce qu'il faut toujours comparer ce qui est comparable: parmi toutes les races connues dotées d'une certains intelligence, les hommes surpassent toutes les autres dans le mépris et la grossièreté et elle ne classait pas les Trolls dans les races dotées d'une certaine intelligence. Ces derniers n'étaient à ses yeux que des créatures placées en ce monde pour nuire ou alors servir des projets brutaux...
Si le nouveau venu était un humain, il devait être encore un enfant si l'on considérait sa petite taille et son visage juvénile. On pourrait alors lui pardonner son intervention dénué de toute convention sociale. Cependant, un petit d'homme ne se serait sans doute pas aventuré ici tout seul et encore sans une raison qui lui ôterait toute envie de se comporter de manière aussi frivole. Le doute s'insinua donc dans son esprit sur la véritable identité de cette personne. De leur côté, lutins etr farfadet auraient fait preuve de plus de finesse.

*Maelstrom! Si c'est toi je vais te faire passer l'envie de me suivre lorsque je ne te le demande pas*

Son camarade de promotion à l'école de magie semblait avoir décidé il y avait quelques temps de là de la choisir comme souffre douleur. A elle le privilège de supporter ses gaffes continuelles. Elle devait aussi admettre qu'elle avait quelques raisons cachées de le tolérer à ses côtés mais aujourd'hui elle avait décidé de le laisser derrière elle... Avait-il décidé de prendre une autre apparence pour tromper sa vigilance?
Elle décida d'en avoir le coeur net. si ses dons de légimentie n'était pas encore au point il lui était assez aisé de trouver l'identité d'une personne qui venait à sa rencontre avec donc l'intention d'entrer en contact... SEs sondes spirituelle tombèrent sur un prénom. "Edouard"

*Prénom humain... Hum étrange... Au moins ce n'est pas ce crétin de djinn des océans...*

Son bâton stoppa son manège pour venir se dresser au sol juste devant elle. Ses paumes aux doigts fins posés dessus, elle considéra de haut de part sa taille mais aussi de par son caractère l'importun qui non content de l'aborder sans précaution mettait dans son attitude une indiscrétion inconvenante. A-t-on jamais vu une personne éduquée scruter si ouvertement une nouvelle rencontre?
Pendant une fraction de seconde, elle se demanda si elle allait répondre à l'étrange étranger, mais la curiosité de savoir à qui exactement elle avait affaire, le retint de reprendre immédiatement ses recherches.

"La journée est en effet radieuse, sauf peut-être pour la pousse de Busserole que vous piétinez"

Elle venait d'apercevoir la plante dépasser de sous la semelle du nouveau venu. Si ce n'était pas celle qu'elle cherchait au départ, elle était assez intéressante pour que l'Elfe ne la laisse pas de côté.
En outre c'était intentionnellment qu'elle avait choisi de reprendre le "bonjour" dans son sens premier afin de signifier qu'elle ne le souhaitait pas aussi facilement. Souhaiter une bonne journée à quelqu'un supposait qu'on le pense et donc que l'on soit en pays de connaissance ce qui n'était pas le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Edouard Gray
Farfadet
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 11/06/2008
Age : 29
Localisation : Sur la route de Kervael

MessageSujet: Re: Espèces rares (Pv Iran)   Dim 26 Juil - 19:40

(hj : non, c'est dans la dernière phrase, je descends du rocher juste avant que tu arrive Wink )

Elle n'était effectivement pas aveugle et ses yeux d'un vert insoutenable le toisaient de toute leur classe. De qui il s'agissait, c'était là le mystère et il resterait irrésolu jusqu'à ce que chacun se présente.
Malheureusement, Edouard ignorait que son interlocutrice en savait déjà plus sur lui qu'il n'en savait sur elle...
Le garçon lunaire observa un détail qui ne l'avait pas contrarié jusqu'ici : ses oreilles bien spécifiques à l'ethnie à laquelle la belle inconnue appartenait.
A son sens, considérer quelqu'un pour le peuple dont il était issue relevait particulièrement de l'intolérance et puis en grand individualiste, il trouvait injuste de payer pour sa communauté.
Bref, que cette gente dame soit une Elfe ne justifiait en rien qu'elle se montre hautaine envers lui.

Oh, bien sûr, le jeune insolent n'était point simplet au point de croire qu'il n'y était pour rien. Il avait sa part de responsabilité dans l'affaire mais n'allait pas non plus se comporter en grand seigneur.
Vu que son mode d'expression se cantonnait à se moquer de tout, de la vie, de la mort, des gens etc, le Farfadet voyait cela comme un jeu divertissant.
Afin de ne pas la froisser davantage si possible, il lui adressa son plus adorable sourire, qu'il gardait pour les jours pluvieux et c'est avec cette insupportable légèreté qu'il s'accroupit pour examiner la fameuse plante.
La Busserole, pensa t-il, ne rapprochait d'aucune plante expérimentée naguère, dans les blondes plaines d'Aldan ou les montagnes rougeoyantes du Domaine Sauvage... Ce qui n'était pas si surprenant en fait...
Et effectivement, il ou plutôt sa botte ne l'avait pas ratée.


* Hum... D'habitude, ce sont elles qui me tombent dessus, pas l'inverse...*

Il songeait aux plantes bien sûr, tout en ignorant royalement la personne qui lui avait fait remarqué l'existence d'une d'elles.
Quand le jeune homme se redressa, il présenta sa paume ouverte dans laquelle reposait la pousse verdoyante tout en jaugeant l'Elfe au regard émeraude.
C'était bien cela qui le dérangeait le plus, cette manière de menacer une intimité d'un seul regard. Des yeux qui exprimaient bien trop la personnalité fine qui se trouvait derrière. Elle devait être particulièrement calée même pour une immortelle. Assurément, elle en savait beaucoup trop.
Néanmoins, sans lire les pensées, il n'espérait qu'une seule chose très puérile : que cette impression peu agréable d'être criblé était réciproque...


- Rabat joie ! Disons "mauvais jour alors"...


Au son de sa voix limpide, les bruits de la forêt se taisaient. Il déplaça ses iris métalliques sur la petite plante au creux de sa main.
De l'autre, il frôla le renflement de sa sacoche comme pour vérifier la présence
des ingrédients végétaux qu'il collectionnait avec maniaquerie.
Cela le scandalisait soudain, d'avoir les même intérêts que cette femme et comme il se sentait un peu vexé, il ne voulait pas qu'ils se sachent un point commun.
L'ancien apothicaire feignit donc d'ignorer son savoir. De plus, c'était bien pratique de passer pour un ignare car de quoi aurait-il eu l'air si elle avait su qu'il connaissait cette espèce précieuse ?
Il avait marché dessus, distrait par la présence d'un individu tout aussi rare.
Encore une fois, il avait rencontré un dilemme mais ce n'était pas non plus sa faute, si la nature était pleine de contradictions !
Son sourire s'effaça au profit d'un air plein d'indulgence puis il entama un début de relâchement :


Je m'appelle Edouard Gray et je suis né ici.
En attendant votre nom, puis-je vous tutoyer ?
Ce serait bête de se chercher chicane, entre frère et sœur !


A cette heure, il était plus que las des malentendus.
Edouard connaissait bien trop la vie et l'Histoire pour savoir que les querelles concernaient le plus souvent les gens d'une même famille mais il restait optimiste car sinon, il ne voyait pas de progrès...
Revenir en haut Aller en bas
Iran Dorah
Elfe
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : A lécole de magie de Kervael

MessageSujet: Re: Espèces rares (Pv Iran)   Mer 5 Aoû - 22:26

Iran Dorah Garda le masque qu'elle avait déjà présenté à son interlocuteur, ce qui n'empêchait pas ses pensées de bouillonner avec pour sujet principal le petit être qui se tenait devant elle. La première chose qui frappait était son sens très personnel de l'éducation et des civilité, mais aussi sa façon de se contredire d'une seconde à l'autre. Cette dernière caractéristique n'était hélas pas son apanage. Tant de personne autour d'elle avait montré cette prédisposition.

*Rabat-joie? Et bien merci pour elle. Serais-tu plus coriace que Maëlstrom?
Hum! Si tu n'a que cela à répliquer...*


Si le djinn pouvait se montrer très maladroit et collant, il ne s'était pas montré pour le moment hostile ni retord, mais Edouart par contre semblait vouloir marquer son territoire à al fpis géographique et social

*Me tutoyer en voici un qui ne doute de rien. Après une insulte on devient les meilleurs amis du monde.*

Et les dernières paroles étaient sans doute le bouquet! Frère? Sœur? C'était la meilleure! Si elle s'était toujours bien passé de quelque chose c'était de frère ou de sœur et d'autant plus de cette sorte qui à n'en pas douter était de l'engeance des petits frères capables de mettre hors d'elle la plus patiente des grandes sœurs...

*Mais en effet ce serait stupide d'entrer en guerre avant d'en savoir plus sur toi mon bonhomme...
Ironie, mais apparemment pas d'hostilité. Un bon point pour toi*


Toutes ses pensées avaient circulé dans son esprit à la vitesse d'une flèche elfique. Son regard n'avait pas quitté la visage juvénile sauf pour fixer la plante dans la paume de son "frère".
Elle prit enfin la parole lorsqu'elle jugea que Edouart Gray attendait réellement qu'elle s'exprime.

"Iran Dorah et je suis également de la forêt de Kervael.
Vous pouvez me tutoyer si vous y tenez."


Elle marqua une demie seconde de silence pour marquer que le temps des présentations était clos et désigna du regard le plante dans la paume du farfadet.

"Ce n'est pas tout à fait le plante que je cherche mais il me serait agréable de l'ajouter à mon sac. Et comme vous le dites, il serait bête de se chercher chicane."

Elle laissa sa main droite pendre négligemment mais non sans la grâce que son ascendance lui avait donnée, le long de son côté pour désigner ce qui était plus un sacoche de ceinture qu'un sac.
Cette plante en effet était aussi réputé pour ses effets sur l'esprit et même s'ils étaient un peu différents de ceux de l'Osha ils pouvaient se révéler très utiles au développement des ses facultés.
La réponse du farfadet serai aussi un test à sa bonne volonté affichée.

Elle avait en outre omis de rappeler le qualificatif de soeur employé par Edouart. Il ne fallait tout de même pas exagérer...
Revenir en haut Aller en bas
Edouard Gray
Farfadet
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 11/06/2008
Age : 29
Localisation : Sur la route de Kervael

MessageSujet: Re: Espèces rares (Pv Iran)   Dim 30 Aoû - 12:15

(hj : désolée pour le retard, vacances oblige ^^)


Un curieux silence s'était installé sous le couvert des arbres, on pouvait presque entendre le moindre frémissement dans l'air. Aucune pensée subsistait dans les yeux miroitants du Farfadet, rien ne trahissait ses émotions dans son visage angélique et pourtant...
D'un mouvement fluide, Edouard glissa la petite plante derrière l'oreille d'Iran Dorah et se retira avec une rapidité née de la prudence.

Il s'était questionné sur le fait qu'elle n'avait pas pris son bien dans sa main tendue, peut-être voulait-elle toutes ses marchandises dans son sac ?
Dans ce cas, ce ne serait pas lui qui s'en chargerait : ayant longtemps eu affaire à des grands-mères pointilleuses dans sa boutique pharmaceutique...
En outre, en égard à son âge véritable, cette Elfe ne présentait aucune caractéristique de sénilité ! Le visage opalescent du Farfadet s'était figé dans une moue dubitative.


* Quelle étrange personnage. Même moi, j'aurai du mal à la tutoyer...*

Ce n'était pas de la peur qui émanait de lui, simplement une tranquille fascination.
Qui qu'elle soit, il n'avait jamais vu personne d'aussi tranchant...
Et pourtant, le jeune vagabond en avait rencontré des personnalités étranges.
A l'image humaine, vouloir plutôt que d'être leurs objectifs, c'était leur force.
Cette femme pourtant, semblait tout à la fois détachée et proche de son but.
Mais ce dernier pouvait très bien la dépasser et la rendre du même coup irréelle.

Edouard secoua machinalement la tête, chassant une mouche imaginaire et détourna le regard de ses spéculations.
Il avait prévu de rester quelques jours dans sa région natale, pour rencontrer des gens, admirer le paysage et il avait complètement abandonné l'idée de retrouver ses origines.
A quoi bon ? Son père se trouvait derrière lui muré éternellement dans le silence... Quant à sa mère, elle errait la nuit dans le ciel, lointaine et injoignable !
Dans un soupir intérieur, le Farfadet comprenait pourquoi il était parti en quête d'une autre vie, avec de vrais parents.
Il recomposa son expression en un sourire parfait et rétorqua à la jeune femme :

- Excuse mon romanesque mais je trouvais malaisé de fourrager ton sac juste pour cette plante... Qui sait, il peut s'y trouver des choses compromettantes, hautement personnelles je veux dire !

Edouard se doutait néanmoins que son interlocutrice ne l'aurait pas laissée fouiller. Pour sa part, il détestait que l'on touche à ses affaires. (C'était normal, il tenait un commerce particulièrement compromettant.)
Et puis, avisée, elle avait probablement eu vent des voleurs de chemins qui sévissaient également sur les marchés...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espèces rares (Pv Iran)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Espèces rares (Pv Iran)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Liste et prix des équipements communs et rares.
» Créatures rares et nommés - Ered Luyn
» Embargo contre l'Iran ?
» Créatures rares et nommés - Terres Solitaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Almaran'daëlin :: Kervael :: Le Coin aux Champignons-
Sauter vers: